La première pelletée de terre a officiellement eu lieu le 30 juin dernier pour inaugurer les travaux pour l’aménagement des sentiers multifonctionnels. En compagnie des membres du comité Communications, loisirs et culture et de Benoit Pelletier, vice-président de la Coop Tsuga, la mairesse de Saint-Félix-de-Valois, madame Audrey Boisjoly a procédé à la première pelletée de terre pour ce projet financé par la MRC de Matawinie via le Fonds de développement des territoires – Enveloppe Pacte rural. Les travaux réalisés par la Coop Tsuga débuteront dans la semaine du 13 juillet 2020 pour s’échelonner jusqu’au mois d’octobre.

« Le projet va vraiment permettre à la Municipalité de se doter d’une infrastructure de qualité multisport pour encourager les féliciens et féliciennes à la pratique du plein air, mais aussi pour inscrire Saint-Félix-de-Valois comme destination plein air pour les régions voisines », affirme Mme Audrey Boisjoly, mairesse.

Le projet qui est prévu en plusieurs phases pourra accueillir dès l’automne près d’une vingtaine de kilomètres de sentiers au total pour la pratique de vélo de montagne, de vélo à roue surdimensionné (fatbike), de randonnée pédestre, de ski de fond et de raquette.

C’est vraiment un beau projet pour la communauté parce que c’est un très beau site pour développer des habitudes de pratique du plein air par la présence de la rivière et de beaux points de vue, admet Benoît Pelletier. Le site a un beau potentiel pour développer une approche familiale multisport. »

Le projet a vu le jour grâce à la participation de la MRC de Matawinie via le Fonds de développement des territoires – Enveloppe Pacte rural. Des partenaires privés se joindront également à ce beau projet de communauté et leur implication sera annoncée lors de l’inauguration du site.

Protection du site et conciliation des usages

Le site de la sablière du rang Saint-Martin est reconnu pour la pratique de motocross et du VTT. Bien que cette pratique soit illégale, plusieurs adeptes s’y retrouvent, surtout les fins de semaine. Le terrain contient pourtant le site de captation des eaux de la Municipalité, source de son eau potable. De plus, il y a plusieurs milieux humides dignes d’intérêt en plus des berges escarpées en bordure de la rivière L’Assomption. Ces éléments renforcent le besoin de protéger et préserver cet environnement. Voilà pourquoi nous vous demandons de ne plus accéder en véhicule à moteur au terrain situé entre le rang Frédéric, le rang Saint-Martin, le rang de la Pointe-à-Roméo ainsi que la rivière L’Assomption. Surtout qu’à partir de la semaine du 13 juillet des travaux seront en cours et des obstacles naturels seront volontairement disposés afin d’en limiter les accès.