Un résident de Notre-Dame-des-Prairies devra purger deux ans moins un jour de prison pour  s’être livré à des attouchements sur deux jeunes filles de moins de 16 ans.

Le juge Claude Lachapelle a prononcé cette peine ce matin au palais de justice de Joliette. Dans sa décision, le magistrat a souligné que les deux jeunes filles ont subi des conséquences directes.

Parmi ces conséquences, une a connu une baisse de son rendement scolaire et a eu de mauvaises fréquentations, l’autre a composé avec des ennuis de santé. « Depuis qu’elles ont dénoncé l’individu, elles se portent mieux mais elles sont marquées à jamais », a tenu à rappeler le juge Lachapelle.

Les actes reprochés à l’accusé sont survenus à divers moment entre octobre 2015 et juin 2017. Une ordonnance de non-publication empêche les médias de dévoiler quelques faits de la cause permettant d’identifier les victimes.

La Couronne  avait plaidé pour une peine de 30 à 36 mois et la défense pour une peine discontinue de 90 jours et 240 heures de travaux communautaires. L’accusé n’avait pas d’antécédent judiciaire et  s’est montré ouvert à suivre une thérapie.