Un prairiquois, qui a commis trois introductions par effraction, dans le grand Joliette, l’automne dernier, passera les 20 prochains mois en prison.

Alexis Duchesne, 40, ans, a plaidé coupable, le 6 janvier, à trois chefs d’introduction par effraction et d’avoir eu en sa possession une arme dans un dessein dangereux.

Les infractions ont été commises entre le 7 août et le 22 octobre dernier à Notre-Dame-des-Prairies et Saint-Charles-Borromée.

Selon le résumé des faits présenté par la procureure des poursuites criminelles et pénales dans ce dossier, Me Jade Coderre, M. Duchesne a commis une première introduction par effraction entre le 7 et le 8 août dernier sur la rue Louis-Bazinet à Saint-Charles-Borromée. Le propriétaire de la résidence, qui avait passé quelques jours à son chalet, a remarqué que la porte de son garage était déverrouillée.  Il constate aussi que des documents se retrouvent au milieu de la porte d’entrée alors qu’il tentait de la débarrer. Le propriétaire, en pénétrant à son domicile, a surpris l’accusé en train de descendre de l’escalier du deuxième étage devant la porte d’accès à l’avant. Des objets ont été volés alors qu’il y a eu des dommages à la résidence.

Le 16 octobre, les policiers de la SQ, du poste de la MRC de Joliette ont reçu un appel qu’un vol par effraction avait eu lieu dans une résidence du boulevard Barrette à Notre-Dame-des-Prairies, où plusieurs objets avaient été dérobés.  Même si plusieurs objets ont été retrouvés, le montrant du vol est de 12 680$.

La dernière introduction par effraction est survenue le 22 octobre vers 19h45 dans une résidence du rang Sainte-Julie. L’accusé a défoncé la porte-arrière de la maison en plus de briser une vitre. Plusieurs dommages ont été causés à l’intérieur.  Plusieurs items ont aussi été dévalisés à cet endroit.

Au moment des vols, l’accusé vivait une situation d’itinérance en plus d’avoir des problèmes de consommation. Lors son arrestation, Alexis Duchesne a fait une déclaration incriminante aux policiers. Un couteau et un pistolet à air ont également été retrouvés sur l’accusé d’où l’accusation de possession d’arme.

La Couronne et la Défense, représentée par Me Marie-Pier Gagné-Lavoie, de l’aide juridique, ont fait une suggestion commune de 20 mois de détention. Alexis Duchesne possède de nombreux antécédents judiciaires de même nature.

Le juge Claude Lachapelle a cependant retranché 76 jours (calculé par 1,5 jour pour 114 jours de détention provisoire ce qui signifie qu’il reste 497 jours à purger à compter de maintenant. À sa sortie de prison, M. Duchesne devra se soumettre à une probation de trois ans dont 18 mois avec suivi.