Un joliettain de 24 ans vient d’avouer avoir commis 16 incendies criminels sur une période de 18 mois à Berthierville et à Joliette.

Serge Perreault a plaidé coupable, sur l’heure du midi le 13 août, à un total de 18 chefs d’accusation, soit 11 d’incendie criminel, cinq d’incendie criminel sachant ou en ne se souciant pas que celui-ci était habité ou occupé  et deux bris de probation.  Initialement, il faisait face à 35 accusations.

Les faits reprochés à l’accusé se sont déroulés entre le 23 novembre 2017 et le 7 avril dernier. Cinq de ces incendies ont été allumés à Berthierville, soit trois dans des conteneurs à déchet, une dans une poubelle d’une buanderie et dans des circulaires de publisac. À Joliette, il y a eu 10 incendies dans un conteneur à déchet, un dans un support à journaux et deux dans des journaux.

Selon le résumé des faits de la Couronne, la plupart des incendies ont été rapidement éteints et il y a eu peu de dommages. Dans deux des incendies à Joliette, Serge Perreault a appelé le 911 devant l’ampleur de l’incendie.

Un rapport psychiatrique sur l’accusé, qui a servi à déterminer sa responsabilité criminelle, a révélé que M. Perreault a eu plusieurs épisodes de refoulement des émotions. Ceux-ci avaient été accumulés durant les jours précédant les incendies ce qui expliquerait le passage à l’acte.

Le juge Claude Lachapelle a entériné une suggestion commune de la Couronne (Me Marc-André Ledoux) et de la Défense (Me Patrice Gagnon) et a condamné l’accusé à une peine globale de 4 ans de pénitencier. Il a cependant retranché la détention provisoire (trois mois et 12 jours), ce qui fait qu’il reste 42 mois et 20 jours à purger à Serge Perreault.