Grâce à un investissement de 250 000$, Nourrir Lanaudière, une concertation qui regroupe plus d’une vingtaine de partenaires régionaux et locaux et qui a pour mandat d’opérationnaliser le Système alimentaire durable lanaudois, a procédé au lancement, le 16 septembre, au projet « Entreposage et transformation des aliments destinés à l’aide alimentaire de Lanaudière en contexte de pandémie ».

« Grâce à la récupération alimentaire, à la transformation et à l’installation d’espaces d’entreposage congelés, les organismes d’aide alimentaire pourront bonifier leur offre de service à la population. En supportant l’ensemble des secteurs du système alimentaire pour avoir un impact durable sur la sécurité alimentaire et soutenir un maximum de personnes en situation de précarité », a déclaré en conférence de presse, aux Jardins du Savoir de Joliette, coordonnatrice de Nourrir Lanaudière.

Ce projet, qui sera déployé minimalement jusqu’au 31 mars 2021, sera implanté sur les territoires des MRC Montcalm, Les Moulins et Joliette. Il viendra ainsi soutenir plus de 5 000 personnes dans le besoin et ce, sans compter celles dont la situation s’est détériorée depuis le début de la pandémie de COVID-19.

« Nourrir la population est fondamental.  L’insécurité alimentaire est une triste réalité pour des milliers de familles dans la région et c’est encore pire en contexte de pandémie. Cette initiative est une excellente nouvelle pour le milieu », a déclaré Diane Nadeau, agente de liaison pour Moisson Lanaudière, qui est demandeur du projet.

Mme Nadeau ajoute qu’en temps normal, c’est 7 000 personnes que Moisson Lanaudière dessert en aide alimentaire via ses organismes à chaque semaine.  « Pendant le pic de la pandémie, nous avons atteint autour de 10 000 personnes. Nous avons fait face à un manque criant de personnel, un manque d’espace pour l’entreposage, de soutien à la transformation et en distribution, tout ça avec très peu de financement », a-t-elle  mentionné.

Ainsi, le projet permettra d’assurer un approvisionnement alimentaire durant toute l’année et d’entreposer les denrées récupérées auprès de nos organismes, de nos producteurs, de nos restaurateurs, afin d’éviter le gaspillage alimentaire.

« Moisson Lanaudière et les organismes travaillent très fort pour récupérer, entreposer, transformer et distribuer les denrées, mais nos capacités sont limitées, ce qui occasionne parfois du gaspillage. Il faut comprendre que nous avons tous une responsabilité vis-à-vis de ce problème et qu’il est urgent de soutenir les organismes sur le terrain » mentionne Mme Nadeau.

Des démarches sont actuellement entreprises avec les différents partenaires concernés afin de réaliser les premières étapes.

Les MRC participantes

Représentant un important écosystème de transformation et de distribution des denrées destinées à l’aide alimentaire et ce, via Moisson Lanaudière et les organismes présents sur son territoire, la MRC de Joliette occupera une place importante dans la démarche. L’engagement de la Ville de Joliette, de la Soupière Joliette-Lanaudière, de la Manne Quotidienne, d’EBI et de Nicoletti facilitera grandement la réalisation et le rayonnement de ce projet.

Déployant déjà le projet Transformation alimentaire Montcalm (TAM) dans la MRC, les partenaires de Montcalm souhaitent consolider leurs actions via le projet de Nourrir Lanaudière. En effet, ce dernier permettra de bonifier l’approvisionnement, l’entreposage et la transformation des aliments destinés à l’aide alimentaire du territoire. La Ville de Saint-Lin-Laurentides, le Service d’Entraide St-Lin-Laurentides et le Buffet Accès-Emploi (BAE) en sont les principaux partenaires.

Forts d’un historique de concertation et de mobilisation, les partenaires de la MRC des Moulins via le Réseau moulinois de cuisines et de jardins, sont nombreux à être engagés dans ce projet. Les villes de Mascouche et de Terrebonne, le Centre d’Entraide de Mascouche, Uniatox, la Popote-roulante Les Moulins, la Coopérative de Solidarité le Chez-Nous du Communautaire des Moulins, la Maison des jeunes La Barak, la Ferme 33 hectares et l’église La Cité de Mascouche, sont quelques-uns des partenaires mobilisés dans la démarche.

Le projet est soutenu par le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire en réponse à la COVID-19 du gouvernement du Canada, par Philanthropie Lanaudière, par Centraide Lanaudière, par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière et le Plateau lanaudois intersectoriel.