Un meurtrier devra purger au moins 13 ans

Photo courtoisie Facebook

Reconnu coupable du meurtre non prémédité de sa conjointe, un trentenaire a été condamné à la prison à perpétuité, lundi matin, sans possibilité de libération conditionnelle avant 13 ans.

Alexandre Boudreau-Chartrand a tué sa conjointe, Andréanne Ouellet, en septembre 2021 à Sainte-Donat.

Le juge Éric Downs, de la Cour supérieure, s’est donc rangé, lundi matin, à la suggestion faite par le jury.

Lors des plaidoiries sur la peine, le 24 octobre, la Couronne, avait réclamé un minimum de 15 ans contre 11 pour la Défense.

Le juge a relevé plusieurs facteurs aggravants dans ce dossier soit la nature et la gravité intrinsèque de l’infraction et des circonstances dans lesquelles le geste a été commis, le contexte de violence entre conjoints et le fait que le meurtre ait eu lieu dans la résidence de la victime, ainsi que les comportements de l’accusé après le crime.

Pour le magistrat, l’absence d’antécédent judiciaire, le fait que l’accusé était un actif pour la société avant le drame, une amorce de prise de conscientisation chez l’accusé sont quelque uns des facteurs atténuants.

Lors des plaidoiries sur la peine, qui ont eu le 24 octobre dernier, la Couronne, représentée par Me Valérie Michaud et Caroline Buist, avait réclamé un minimum de 15 ans contre 11 pour la Défense.

« Je suis désolé de ce qui est arrivé à Andréanne. Je me sens vraiment mal. Je l’aimais » avait brièvement déclaré Alexandre Boudreau-Chartrand

Rappelons que les 12 membres du jury avaient mis cinq jours à rendre un verdict unanime, le 30 septembre dernier après un procès de quelques semaines.

La théorie du ministère public était que l’accusé ne tolérait pas l’infidélité et les problèmes d’alcool de la victime dans les semaines précédant le meurtre.

Rappel des faits

Rappelons que le 27 septembre 2021, vers 14h45, les policiers du poste de la Matawinie avaient été appelés à intervenir dans une résidence unifamiliale du chemin de la Montagne à Saint-Donat suite à la découverte d’une femme inanimée.

Andréanne Ouellet avait été transportée au centre hospitalier où son décès a été constaté en fin de la journée.

L’enquête pour homicide avait été confiée au service des enquêtes sur les crimes contre la personne. La scène avait été expertisée par des techniciens en identité judiciaire. Le présumé meurtrier avait été arrêté le lendemain après-midi par les enquêteurs et interrogé par la suite.

Selon ce qu’avait révélé le Journal de Montréal, la victime était mère de cinq enfants. Mme  Ouellet et le présumé meurtrier ont été en couple durant 10 ans et leur relation aurait été toxique.

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette