Un dernier adieu à Mylène Laliberté

Courtoisie

C’est ce matin (4 février), à l’église de Saint-Lin-Laurentides, qu’avait lieu des funérailles de Mylène Laliberté, assassinée froidement par son ex-copain, le 13 janvier dans son logement de Saint-Lin.

La cérémonie s’est déroulée en présence des cendres de Mme Laliberté devant quelques centaines de personnes. La tristesse et le recueillement étaient au rendez-vous.

Courtoisie

Celle-ci était bénévole d’un mouvement communautaire de Saint-Lin, soit la Relève.  «Elle avait une écoute extraordinaire. C’était une guerrière et une femme toujours positive », avait affirmé Isabelle Gauthier, responsable du mouvement, en entrevue au Journal de Montréal, au lendemain du drame.

Rappel des faits

Rappelons que Mylène Laliberté a été retrouvée dans son logement de la Place Mario, vers 20 h 30, dans la soirée du 13 janvier. Dans les heures qui ont suivi la découverte du corps, l’enquête a été amorcée par le service des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec. Le service d’identité judiciaire s’était aussi rendu sur les lieux afin d’y effectuer les expertises nécessaires.

Rapidement, la SQ a appréhendé un témoin important dans cette affaire. Il s’agissait de Max Aubin, l’ex-petit ami de Mme Laliberté. Il a été hospitalisé durant quelques jours après s’être infligé des blessures.

Aubin a été arrêté le 15 janvier. Le lendemain, de son lit d’hôpital, il a été formellement accusé du meurtre prémédité de la dame et d’harcèlement criminel.  Max Aubin est toujours détenu et les procédures se poursuivront le 6 mars prochain au palais de justice de Joliette pour la communication de la preuve.

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette