Lors de sa conférence de presse quotidienne, le 26 mars, le premier ministre du Québec, François Legault, a lancé un vaste appel à la solidarité et au bénévolat, afin que tous les Québécois aient accès à de la nourriture pendant cette pandémie du COVID-19.

M.Legault a appelé les Québécois qui sont dans le besoin de ne pas être gênés de recourir aux banques alimentaires ou de demander de l’aide pour la livraison de la nourriture

« Je lance aujourd’hui un appel à tous les Québécois, pour qu’ils aillent aider d’autres Québécois qui sont mal pris. Je demande à tous ceux qui ont du temps, qui n’ont pas de symptômes et qui ont moins de 70 ans, d’aller aider. J’en profite d’ailleurs pour remercier toutes les personnes qui ont déjà commencé à faire du bénévolat. Je veux saluer, en particulier, les municipalités, les maires, les conseillers et les employés qui font un travail extraordinaire pour aider. Merci du fond du cœur à tous les bénévoles ! », a déclaré le premier ministre québécois.

Lors de ce point de presse, le ministre du Travail, Jean Boulet a d’ailleurs annoncé le lancement d’une plateforme web où toute personne, à travers le Québec, disponible et intéressée à donner un coup de main pourra déposer son nom et entrer en contact avec des organismes et d’autres bénévoles de sa région.

Au 25 mars, à 21h, Le Québec comptait 1 629 cas confirmés de contamination à COVID-19 et 2 décès supplémentaires, portant le bilan à 8 au Québec. Dans Lanaudière, le nombre de cas est maintenant de 72.

Actuellement, 106 personnes sont hospitalisées, dont 43 personnes aux soins intensifs. Il y a actuellement 2 622 personnes qui sont testées et dont les résultats sont en attente. Aussi, 31 854 personnes ont été testées et ont reçu un résultat négatif.

Le premier ministre Legault n’entend faire aucun compromis sur la protection de la santé. Bien que le réseau dispose d’assez de matériel de protection pour les prochaines semaines, le Québec a un défi d’approvisionnement.

Il a enfin rappelé l’importance d’utiliser les masques de façon judicieuse, en les réservant au personnel qui en a véritablement besoin. Le ministère de la Santé travaille fort avec le gouvernement fédéral pour augmenter l’inventaire.