Près d’une cinquantaine d’experts, professionnels du développement et mordus du plein air provenant des milieux publics, privés et institutionnels de la région se sont réunis dans le cadre du lancement du Plan de développement lanaudois en plein air 2020-2032 tenu au parc régional de l’Île-Lebel le 13 février dernier.

Élaboré de concert avec le Comité-Conseil en plein air de Lanaudière (CCPAL) ainsi qu’avec les Guides et Ambassadeurs dédiés à chacun des chantiers plein air, il est le résultat d’une rigoureuse démarche de mobilisation intersectorielle. Ce plan marque le début d’une aventure de planification pour le développement du plein air à l’échelle lanaudoise.

« La vision consiste à développer la région comme un grand parc naturel, un réseau régional en plein air complètement interrelié par des corridors plein air. Imaginez, dans quelques années, tous les sites de pratiques qui seront reliés, accessibles, sécuritaires et organisés pour la haute qualité d’expérience, autant pour les lanaudois que les visiteurs. Dans ce contexte, mobilisation, partenariat et action nous apparaissaient incontournables pour positionner le plein air comme un véritable levier de développement durable », explique Monsieur Thériault, président de Loisir et Sport Lanaudière.

Le plan ne fait pas l’annonce d’un nouveau sentier ou d’un nouveau refuge. Il ne fait pas non plus l’annonce d’une nouvelle acquisition de terrain ou mise en protection à des fins de parc. Il révèle plutôt le grand potentiel humain et naturel du territoire, et manifeste un ambitieux plan de match pour les 12 prochaines années qui affichera au contraire un bilan plein air beaucoup plus important !

« On peut penser à des nouveaux parcs et espaces naturels (parfois d’envergure internationale..), l’accès local à des pistes en boucle et de nouvelles connectivités de sentiers entre les municipalités, des offres de services multipliés dans les entreprises et organisations pour le transport, la restauration, l’hébergement, l’équipement de plein air, etc., des opportunités pour les jeunes de jouer dehors en famille et à l’école, des services de proximité pour tous les résidents ou les excursionnistes à la recherche d’une offre diversifiée et de qualité en activités de plein air comme le vélo de montagne, le kite, le ski de fond ou nordique, le hors-piste, la randonnée à pied, à vélo, à cheval, le chien de traineau, le nautisme, etc. ; tout cela pensé de manière à participer à un grand projet régional, celui d’un réseau lanaudois en plein air complètement interrelié », explique Alexandre Fréchette, agent de développement régional en plein air.

ET maintenant ? Plusieurs développements et annonces sont à venir dans les chantiers plein air. Ne manquez pas la suite !