Les Sportifs Pétroles Bélanger débutaient leur série quart de finale face au Condor de Nicolet vendredi le 14 février à l’aréna Pierre-Provencher. Devant plusieurs dizaines de leurs partisans, les hommes de Gaby Roch et Nick Majeau ont bien débuté la série en remportant un gain de 2-1. La formation joliettaine ne démontre toutefois pas beaucoup d’intensité en début de match et semble jouer sur les talons. Lors de cette période initiale, les deux formations jouent de façon prudente, ne voulant pas donner de chances inutiles à son adversaire. L’unique pénalité du premier vingt a été décernée à Tommy Wilson des Sportifs qui a été pris en défaut pour avoir fait trébucher, mais sans que Nicolet puisse en profiter.

La période médiane n’est entamée que depuis un peu plus de deux minutes et un premier conbat éclate entre Joël Roch des Sportifs et Cédric Labelle du Condor. À la fin du combat, Labelle se fracasse le front sur la patinoire en glissant sur la glace mais reviendra au jeu par la suite. Le Condor bénéficie par la suite de deux avantages numériques en trois minutes mais ne pourra capitaliser. C’est finalement l’ex-attaquant des Sportifs Joakim Arsenault qui ouvre la marque en faveur de Nicolet après une belle incursion en territoire ennemi pour surprendre le gardien Frédéric Piché.

Crédit photo Marie Lou Cabana

Le dernier vingt débute avec un avantage numérique pour les locaux alors que Nathan Tremblay des Sportifs avait écopé d’une pénalité dans les dernières secondes du deuxième engagement. Mais la troupe de Alain Gardner ne pourra en profiter. Charles-Alexandre Drolet crée l’égalité alors qu’il y a deux minutes d’écoulées au cadran alors que la rondelle échappe au gardien Boily. À 5:18, après un superbe deuxième effort, David Fortier vient donner l’avance aux Sportifs pour la première fois dans la rencontre. Ses coéquipiers David Roch et Miguel McKinnon lui portent assistance sur le jeu. Entre la 8e et 10e minute de jeu, le Condor bénéficie d’un double avantage numérique alors que Rock Régimbald et Charles-Alexandre Drolet sont au banc des pénalités. Mais la défensive des Sportifs fait le travail et la formation joliettaine préservera sa mince avance jusqu’à la fin pour l’emporter 2-1.

Le lendemain, 15 février, la série se transportait au Centre Récréatif Marcel-Bonin. Dès les premières secondes de jeu, le ton est donné alors que beaucoup de robustesse est déployée des deux côtés. Lors des deux premières minutes de jeu, les Sportifs attaquent le filet adverse de façon soutenue sans toutefois réussir à marquer. Ce sont les locaux qui ouvrent la marque à 8:22 par l’entremise de Vincent Couture. Celui-ci inscrit un but en avantage numérique alors que Justin Doucet du Condor est au cachot depuis seulement une dizaine de secondes. Quelques instants plus tard, David Fortier des Sportifs effectue une superbe feinte devant le gardien adverse mais ne réussit pas à glisser la rondelle derrière la ligne rouge.

Dès le début de la deuxième, alors que le capitaine des Sportifs Joël Roch est au banc des punitions, un but est refusé à la formation joliettaine alors que le but a été marqué avec un bâton porté plus haut que la hauteur des épaules. Plus tard, le Condor bénéficie d’un 5 contre 3 et il faudra attendre à la toute fin de la supériorité numérique pour voir Jason Lavallée égalisé la marque. Moins de deux minutes plus tard, le toujours dangereux Charles-Alexandre Drolet soulève la foule du Centre Récréatif Marcel-Bonin et redonne l’avance aux Sportifs Pétroles Bélanger. À 6:12, Vincent Couture inscrit son deuxième du match alors que les Sportifs bénéficient d’un avantage numérique. 40 secondes plus tard, Raphaël Lafontaine viendra mettre le match hors de portée pour le Condor en portant la marque à 4-1 et ainsi sceller l’issue du match.

 

Crédit photo Marie Lou Cabana

Avec moins de une minute à faire au match, une mêlée générale a éclatée sur la patinoire. Le match a été interrompu pendant de longues minutes suite à cet incident et plusieurs pénalités ont été décernées des deux côtés.

En entrevue après la rencontre, l’entraîneur-chef du Condor Alain Gardner n’était pas découragé. «Lors du premier match, on a pas profité de nos chances en avantage numérique et leur gardien a été excellent. Ce match aurait pu aller d’un côté ou l’autre. Aujourd’hui on a commencé le match sur les talons et on a pas profité des chances qu’on a eues» a d’abord indiqué Gardner. Quant à la suite de la série, celui-ci assure que ses hommes croient encore en leurs chances de revenir dans la série.«Pour gagner la série c’est quatre victoires, ils en ont deux. Faudra créer de la circulation devant Piché pour le déranger et créer des occasions» a conclu Gardner.

Dans le camp des Sportifs Pétroles Bélanger, le DG et co-entraîneur, Gaby Roch ne pavoisait pas.« Lors du premier match, on a très mal commencé. Les deux premières périodes nous n’avions aucune intensité mais ils n’ont pu en tirer profit. Et heureusement Fred Piché nous a permis de rester dans le match avec des beaux arrêts. Après la deuxième, on a bien parlé aux gars et on a trouvé un moyen de gagner, c’est l’essentiel» a d’abord mentionné Gaby Roch. Quant au match de samedi soir, Roch avait demandé à sa troupe de partir le match en force.«J’ai dit aux gars on est à la maison faut s’imposer dès le départ. On les a frappés, l’avantage numérique a produit et on a gardé le momentum tout au long du match».

Quant à la série, Roch assure que malgré une avance de 2-0, sa formation reste prudente.«Ce n’est pas fini. On prend rien pour acquis et on doit focuser un match à la fois» a conclu Roch.

Crédit photo Marie Lou Cabana

Notons que l’attaquant Jean-Philippe Caron sera de retour dans l’alignement le week-end prochain, étant rétabli de sa blessure qui a été plus longue que prévue à guérir.

Avant la rencontre de samedi à domicile, les attaquants Alexis Guilbault(décembre) et Charles-Alexandre Drolet(janvier) ont été honorés à titre de joueur du mois Le Shack Gym Crossfit BCFJ. Drolet a de plus été choisi la deuxième étoile pour le mois de janvier dans la LHSAAAQ.

Le troisième match de la série aura lieu à Nicolet vendredi le 21 février à 20h30 alors que le quatrième affrontement se tiendra le lendemain au Centre Récréatif Marcel-Bonin à 20h30.