Les amateurs de hockey senior seront gâtés avec la série entre les Sportifs de Joliette et les Condors de Saint-Cyrille, dès le premier tour.

Cette courte série 2 de 3 se metta en branle demain soir (3 février) à l’aréna de Saint-Cyrille, sur le coup de 20 h 30.

« Ce sera un duel avec beaucoup d’intensité et d’émotion. Il faudra gagner chaque présence et chaque période », a commenté l’entraîneur des Sportifs. Daniel Pharand, en entrevue téléphonique au Lanauweb.

Les deux formations ont connu une saison régulière difficile, jouant tout juste pour une fiche de 500. En deux duels cette saison, Joliette s’est inclinée à domicile 6 à 5, le 17 décembre, avant de l’emporter en prolongation, 5 à 4, au domicile des Condors, à la mi-janvier.

Pour Daniel Pharand, les Sportifs devront jouer de façon collective et se rassembler. « Il n’y a pas un gars dans le vestiaire qui veut que la saison se termine ce week-end. On est déterminés à passer en quart-de-finale », a-t-il ajouté.

Bien que sa décision finale ne soit pas connue, tout indique que Nicjk Majeau devant la cage joliettaine pour le premier affrontement. Il a remporté cinq de ses neuf décisions en saison régulière avec une moyenne de buts alloués de 5,43.

Pharand aura cependant un heureux problème. En effet, pour une des rares fois, cette saison, il pourra compter sur un surplus de joueurs disponibles et en santé. « C’est certain qu’il y aura des choix difficiles à faire. C’est important de bien gérer les gars dans une courte série comme celle-là », a-t-il ajouté.

Famille Roch

De son côté, l’entraîneur-chef des Condors reconnaît qu’une série Joliette/Saint-Cyrille fera courir les foules dans les deux arénas.

« Il y a une rivalité entre Joliette et la famille Roch. Il y aura beaucoup d’adrénaline. Les deux équipes seront en mode survie dans cette courte série », a-t-il analysé.

Roch reconnaît que son équipe n’a pas connu la saison espérée. « On aurait dû terminer parmi les deux premiers au classement. Mais on a eu tellement de changements que la chimie a été difficile tout au long du calendrier ».

Le pilote des Condors estime que son équipe devra terminer ses mises en échec tout en évitant le banc des pénalités. « Joliette possède une attaque massive dévastatrice avec Poulin, Éthier, Poirier et compagnie.  Les gars devront être prêts à se sacrifier », a-t-il conclu.

Le deuxième affrontement sera présenté le 4 février au Centre Récréatif Marcel-Bonin dès 20 h 30. Si un troisième et ultime match était nécessaire, il aura aussi lieu au domicile des Sportifs dès 19 heures.