La Corporation du patrimoine de Berthier est fière de présenter le spectacle de danse contemporaine « Furies », une chorégraphie de Marie-Julie Asselin réalisé en collaboration avec la troupe de danse berthelaise d’Élisabeth Gagnon, composée de neuf interprètes âgées entre 15 et 19 ans.

Véritable projet artistique à l’image du 21e siècle, il a été pensé, créé et réalisé entièrement par des femmes, en pleine période de pandémie, avec toutes les contraintes que cela impose et capable de s’adapter à une situation en constante évolution, utilisant avec avantage les obstacles tout en étant ancré dans la réalité de la collectivité.

Le projet traite d’abord de la notion de distanciation physique, qui réglemente désormais nos façons d’interagir et que nous expérimentons pour la toute première fois de notre histoire, mais aussi de la femme, de la condition féminine, encore une fois durement touchée par la crise. La danse était la forme d’art la plus appropriée pour traiter de ces sujets et Marie-Julie Asselin, avec son expérience, sa sensibilité et son parcours artistique façonné par l’humain et sa complexité, était la chorégraphe idéale pour réaliser ce projet », explique Maryse St-Amand, directrice générale de la Corporation du patrimoine de Berthier.

Pour illustrer de manière tangible ce qu’est la distance physique recommandée de deux mètres, les interprètes sont vêtues d’une structure ajourée de type crinoline dont le diamètre est de deux mètres. Véritable exosquelette, ce bouclier externe qui protège les corps les uns des autres de par sa structure, a ajouté un niveau de difficulté au niveau chorégraphique et au niveau des mouvements, rendant les interprètes inconfortables avec cette contrainte physique, tout comme nous le sommes toutes et tous avec la distanciation physique.

La chorégraphie et la direction artistique a été assurée par Marie-Julie Asselin, qui œuvre dans le milieu de la danse et des arts depuis plus de 25 ans. D’abord chorégraphe et directrice artistique, ensuite gestionnaire culturelle, elle est actuellement doctorante en psychologie. « Ce projet, développé dans une période complètement hors-norme, m’aura permis de poursuivre l’exploration des émotions, des relations humaines et de la condition féminine à travers le mouvement. Furies a été créée entièrement à l’extérieur, sur le site de la chapelle et le lieu, la beauté de l’environnement, aura certainement ajouté une atmosphère envoutante presque féérique à l’œuvre… Ça été des moments incroyables de partages, par l’entremise du corps, et l’occasion d’offrir aux neuf interprètes une incursion dans le monde professionnel de la danse contemporaine. Il s’agit d’une création atypique, qui revisite les codes de la représentation, du spectacle, qui offre des corps coincés dans un carcan mais à la recherche de libération », souligne la chorégraphe.

La musique est une composition originale de Morgane Asselin-Duguay, qui a su créer une atmosphère ensorcelante, sensible et transcendantale, parfois troublante et bouleversante, précisément à l’image de l’œuvre chorégraphique. L’artiste performera sur place lors des trois représentations.

Représentations les 21, 22 et 23 août à 19 h (remis au même jour la semaine suivante en cas de pluie, soit les 28, 29 ou 30 août, 19 h).

Gratuit! Réservez vos places rapidement en écrivant à corp.patrimoine.berthier@gmail.com

Le spectacle sera présenté dans le respect des règles sanitaires en vigueur. Port du masque obligatoire.

Pour tous les détails, consultez le www.chapelledescuthbert.com/furies