Un résident de Crabtree, soupçonné de tentative de meurtre, a été de nouveau arrêté pour avoir brisé ses conditions de remise en liberté.

Guillaume Genest, 44 ans, a comparu ce midi (4 janvier) au palais de justice de Joliette pour faire face à trois chefs de bris de condition.

Ces infractions auraient été commises le 2 janvier dernier à Crabtree. Il aurait notamment tenté de communiquer avec la présumée victime de la tentative de meurtre, alors qu’il lui était interdit par le tribunal. Il aurait également consommé de l’alcool  et d’autres substances intoxicantes, à la même date, alors qu’il était interdit de le faire. Enfin, il aurait quitté la maison de thérapie dans laquelle il séjournait à la suite de sa première remise en liberté.

Selon  ce qu’a appris le Lanauweb, les patrouilleurs de la SQ, ont été appelés vers 22h50 pour une chicane entre deux hommes sur la 8e rue. Ils ont alors constaté qu’une des deux personnes impliquées, aurait brisé ses conditions.

La Couronne s’est objectée à sa remise en liberté. Guillaume Genest reviendra en cour, demain (5 janvier) pour son enquête caution pour la forme.

L’accusé était déjà en attente de procès pour d’autres infractions qui auraient été commises le 26 août 2020. Ce jour-là, vers 17 h 30, un appel a été transmis aux policiers de la Sûreté du Québec, du poste de la MRC de Joliette, concernant une chicane et un homme en crise au Village St-Pierre.

C’est un proche inquiet qui a communiqué avec les policiers. Guillaume Genest fait face à des chefs de tentative de meurtre, voies de fait de fait grave, voie de fait en étranglant, menaces de mort, entrave au travail des policiers et méfait de moins de 5000$.

Au terme de sa comparution, il avait été remis en liberté sous plusieurs conditions dont de suivre une thérapie fermée et de ne pas communiquer directement ou indirectement avec la présumée victime.