Travaillons ensemble pour prévenir le suicide

Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) lançait mercredi le 28 août sa programmation lanaudoise de la 17e Journée mondiale de la prévention du suicide (JMPS). Profitant du fait que l’événement a lieu à quelques jours des Journées portes ouvertes sur les fermes du Québec, l’organisme convie la population le dimanche 8 septembre prochain, soit deux jours avant la date officielle de la JMPS, de 10 h à 16 h, à l’un des 5 kiosques qu’il tiendra sur des fermes de la région.

« Les gens sont invités à profiter de leur visite à la ferme pour venir parler de prévention avec les bénévoles du CPSL, se procurer des objets promotionnels et participer aux activités proposées » a annoncé Ghyslain Dufresne, porte-parole du CPSL en conférence de presse, avant d’ajouter « les adultes qui appuieront la cause en publiant sur leur compte Facebook un Selfie pour la vie et les enfants qui réaliseront un défi rigolo courront la chance de remporter l’une des deux cartes-cadeau d’une valeur de 50 $, l’une de la chocolaterie Chocolato

et l’autre de la boutique L’Entre-jeux. Le tirage aura lieu le 10 septembre, date officielle de la Journée mondiale de la prévention du suicide, à midi.

Ces kiosques seront installés, le 8 septembre, de 10 h à 16 h aux fermes suivantes :

• La Bleuetière Asselin (296, rang Saint-Henri, Lanoraie)

• Au Miel de chez nous (1391, rang du Pied de la Montagne, Sainte-Mélanie)

• Au Jardin des noix (511, rang Kildare, Saint-Ambroise-de-Kildare)

• La Terre des bisons (6855, chemin Parkinson, Rawdon)

• La Cabane Oswald (222, rang des Continuations, Saint-Esprit)

Au-delà de la coïncidence

Il allait de soi pour le CPSL d’établir, pour la troisième année, une collaboration avec les fermes. Les producteurs agricoles comptent parmi les travailleurs présentant un risque accru d’éprouver de la détresse. Parmi les facteurs pouvant accroître leur mal-être, tels qu’identifiés dans un rapport du Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire du Canada intitulé Santé mentale : une priorité pour nos agriculteurs, on retrouve :

• Les aspects financiers, comme l’endettement et l’accès aux marchés ;

• La charge de travail et l’horaire imposant et atypique ;

• Les conditions météorologiques imprévisibles ;

• L’impossibilité de prendre du recul vis-à-vis de leur travail, qui se trouve la plupart du temps à même leur domicile ;

• Le manque de reconnaissance et, depuis un certain temps, les critiques et menaces d’activistes animalistes.

C’est donc pour encourager la demande d’aide et soutenir les familles agricultrices de la région que le CPSL travaille depuis plusieurs années avec différents acteurs du monde agricole. Les représentants du CPSL souhaitent que la présence de l’organisme sur les fermes aide à faire connaître ses services, mais aussi à sensibiliser la population à la détresse en milieu agricole. “Nous remercions chaleureusement la Fédération de l’Union des producteurs agricoles de Lanaudière pour sa collaboration au projet, les 16 bénévoles qui seront à pied d’œuvre sur les fermes le 8 septembre prochain, de même que les producteurs et productrices agricoles qui ont généreusement accepté de nous recevoir”, a affirmé Michel Pilon, président du CPSL.

Quelques statistiques

Dans Lanaudière1 :

• Environ 70 Lanaudois s’enlèvent la vie chaque année, représentant 1 suicide tous les 5 jours ;

• De ce nombre, près des trois quarts sont des hommes ;

• Le taux de suicide des MRC du Nord de la région, où l’isolement géographique est plus grand et

l’accessibilité aux ressources d’aide, plus difficile, est deux fois plus élevé que celui des MRC du Sud.

En 2018, une étude réalisée auprès d’agriculteurs canadiens a révélé que2 :

• 45 % des présentent un niveau de stress élevé ;

• 58 % souffrent d’anxiété :

• 35 % montrent des signes de dépression.

À propos du CPSL

Depuis sa fondation en 2000, le CPSL est l’organisme reconnu par le CISSS de Lanaudière pour agir en prévention du suicide dans la région. Il offre aux personnes en détresse, aux membres de leur entourage, aux intervenants, aux personnes endeuillées par suicide ou simplement touchées par la problématique une panoplie de services. Parmi ceux-ci se trouvent une ligne d’intervention 24/7 (1 866 APPELLE), du soutien aux personnes endeuillées par suicide (adultes et enfants) et des formations. Il déploie également aux quatre coins de la région le programme de sentinelles, qui vise à bâtir un réseau d’adultes susceptibles d’être en contact avec des personnes suicidaires et à leur offrir de la formation et du soutien pour leur permettre de reconnaître, d’accueillir et de diriger ces personnes vers des ressources d’aide. Pour de plus amples renseignements sur le CPSL et ses services, visitez le www.cps-lanaudiere.org