Afin de souligner son 25e anniversaire, la Table régionale des organismes communautaires Famille de Lanaudière (TROCFL) a procédé, le 1er novembre dernier, au dévoilement d’un recueil de récits intitulé « Histoires de familles ».

Ce recueil rassemble les témoignages de 38 familles fréquentant les organismes membres de la TROCFL et illustre tout l’impact positif de leur Maison de la famille dans leur vie.

« Il nous faut trop souvent encore faire valoir leur mission de prévention, de soutien et d’accompagnement auprès des familles. C’est pour cette raison que la TROCFL a édité le recueil Histoires de familles. En effet, qui de mieux placé pour témoigner de tout l’effet positif de ces organismes ? Les familles ! », a déclaré lors d’un cocktail dînatoire, Francine Delisle, présidente de la TROCFL et coordonnatrice la Maison de la Famille La Parenthèse.

Pour Anita Champagne, membre du conseil d’administration de la Joujouthèque Farfouille, les Maisons de la Famille ont eu un impact majeur sur sa vie. « Je suis très reconnaissante envers le communautaire aujourd’hui et à jamais, car sinon je n’aurais jamais eu la chance de redonner dans la société. Je comprends maintenant l’autre côté de la médaille puisque j’y étais il n’y a pas si longtemps. Je n’oublierai jamais l’aide que j’ai eue de la Joujouthèque Farfouille. Sans eux je ne serais pas où je suis », a-t-elle déclaré.

Sylvie Richard insiste sur l’importance des organismes communautaires Famille. « Cible Famille Brandon a fait une différence positive dans ma vie… Il faut que ça continue. Les familles ont besoin de Maisons de la famille autour d’elles. Moi j’y ai trouvé un milieu de vie accueillant, confidentiel, chaleureux, réconfortant et à l’écoute », a-t-elle ajouté.

De son côté, pour la députée de Joliette, Véronique Hivon, ce projet est une initiative qu’elle salue et un projet porteur de beaucoup d’espoir. « J’ai très hâte de vous lire, de partager ces histoires dans mon entourage et aussi, de trouver de nouvelles sources d’inspiration dans le cadre de mes fonctions. Si nous souhaitons une politique plus humaine, plus à l’écoute des besoins et des aspirations de la population, vos élu.e.s doivent, justement, connaître vos histoires, les ressentir et s’en inspirer. À cet égard, vous pouvez compter sur moi, je suis et demeure votre alliée sincère », a-t-elle précisé par le biais de son attaché politique Guillaume Dénommé, car elle était retenue à Québec.

Pour Francine Delisle, les organismes communautaires Famille proposent aux familles un milieu de vie sans préjugé, un lieu d’accueil, de référence, d’entraide, de répit et d’activités afin de briser l’isolement et de favoriser le bien-être des familles et le développement global des enfants. « On accueille tous les types de familles et toutes les personnes qui les composent », a-t-elle fait savoir