Le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière (CAAL) procédera au départ officiel de la 7e édition de la marche Motetan Mamo de Nation à Nation. Cette marche annuelle débutera le 27 juillet à Joliette et se terminera le 3 août à Manawan, juste à temps pour le Pow-Wow, une fête ouverte à tous qui met à l’honneur la culture atikamekw.

Cette marche symbolique a pour but de sensibiliser la population aux différents problèmes d’accès aux services de santé chez les Autochtones. « Lors de cette 7e édition, nous rendrons hommage à France Robertson, décédée subitement en octobre 2018. Mme Robertson a été directrice du Centre d’amitié autochtone de Lanaudière de nombreuses années de 2012 à 2018. En tant que directrice du CAAL, France Robertson était une femme passionnée et déterminée à amener des changements des plus positifs afin d’améliorer la situation des peuples autochtones au Québec. Étant d’un humanisme, d’une ouverture et d’une bonté sans bornes ; elle a su laisser une trace marquante sur les personnes qui ont eu la chance de la côtoyer partout où ses pas la menaient, ainsi que de faire une réelle différence dans son combat pour le bien-être des autochtones.

Les objectifs de la marche :

D’amasser des fonds afin de soutenir financièrement et moralement les autochtones ayant recours à des soins de santé récurrents, de favoriser le rapprochement de Nation à Nation, dans une perspective de promotion et de diffusion de la culture autochtone dans toute sa richesse et de créer une mobilisation sociale entre autochtones et allochtones alentours des enjeux sociaux inhérents aux soins de santé récurrents pour les autochtones en milieu urbain.

L’an passé, une cinquantaine de marcheurs de multiples origines ont parcouru les 190 km qui séparent Joliette de Manawan. Lors de cette sixième édition, qui a regroupé plusieurs activités de financement, Motetan Mamo a recueilli près de 15 000$. Cette année, environs soixante marcheurs sont déjà inscrits à la marche.

Vous êtes attendus samedi le 27 juillet 2019 à 9h00, au 523 blvd. Ste-Anne à Joliette, afin d’assister à la cérémonie de départ, ainsi que pour encourager les marcheurs qui entreprendront ce pèlerinage.