Près de 200 personnes ont assisté, le 10 mars dernier, au Centre des arts et des loisirs Alain Larue, au brunch-conférence du Centre de femmes Marie-Dupuis.

L’activité avait pour but de souligner la journée internationale des femmes qui avait lieu deux jours auparavant.  L’auteure et metteure en scène, Véronique Marcotte, a présenté une très touchante conférence dans laquelle elle s’est ouverte, pour la première fois, sur son passé où elle fût une victime d’agression sexuelle.

« Après mon agression, à 10 ans, je me sentais sale et j’avais honte. Dans les années qui ont suivi, j’ai vécu plusieurs phases dont de l’obésité à l’anorexie, en passant par la consommation de drogue et d’alcool »,a témoigné Véronique Marcotte.

Celle-ci a aussi fait de l’automutilation et a tenté de se suicider. Elle parlera de son histoire dans un livre qui sera publié à l’automne intitulé « La trajectoire des ombres ».

« Célébrons les avancées des femmes »

Invitée à prendre la parole, la députée de Joliette, Véronique Hivon a rappelé que le 8 mars était une belle occasion de « célébrer les avancées de femmes ».

« Il y a encore beaucoup à faire. Il y a encore des préjugés concernant les femmes et les métiers non-traditionnels. Il a y par contre de l’espoir quand on voit l’adoption de la loi sur l’aide médicale à mourir et le mouvement #Moiaussi », a-t-elle souligné.

succès, Journée internationale des femmes, Centre Marie-Dupuis, Véronique Marcotte
Photo Guy Latour