Un saint-linois reconnu coupable d’exhibitionnisme, il y a quelques mois à peine, aurait à nouveau récidivé.

Bertrand Tanguay, 77 ans, a brièvement comparu hier après-midi au palais de justice de Joliette, pour faire face à neuf accusations, soit deux d’avoir exhibé ses organes génitaux, six bris de probation et une action indécente.

Les infractions auraient été commises le 7 juillet à Saint-Lin-Laurentides. Selon les informations obtenues de la SQ, une plainte a été faite aux policiers pour un homme qui était sur son balcon, sur la rue Cloutier.

La Couronne s’est objectée à sa remise en liberté. L’avocat de l’accusé, Me Justin Chenel, de l’aide juridique, a demandé à ce que son client subisse une évaluation psychiatrique afin de déterminer sa responsabilité criminelle.

M. Tanguay reviendra en cour le 6 août pour son enquête caution pour la forme.

Condamné à 18 mois

Pas plus tard qu’en février dernier, il avait été condamné à une peine de 18 mois de détention à Joliette.

Au terme de son procès, il avait été déclaré de cinq des six accusations portées contre lui, soit deux bris de probation, deux actes indécents.et un chef d’exhibitionniste.

Les gestes reprochés étaient survenus entre le 27 avril et le 5 mai 2020 à Saint-Lin Laurentides. Le tribunal avait demandé la réalisation d’une évaluation sexologique. Le dossier avait été remis à plusieurs reprises en raison de l’état de santé précaire du septuagénaire et des délais dans la production d’une évaluation psychiatrique.