Octobre

Le 1er, une double agression armée a fait deux blessés à Joliette.  L’incident serait survenu vers 18h30 sur la rue Papineau, le 1er octobre dernier. « Pour une raison pour le moment inconnue, trois hommes se seraient présentés dans un logement de cette rue et s’en seraient pris physiquement à un homme et à une femme avant de prendre la fuite », avait expliqué l’agente Catherine Bernard, porte-parole de la Sûreté du Québec. Les deux personnes blessées avaient été traitées sur place. Trois suspects avaient pris la fuite vers une direction inconnue mais ont été arrêtés dans les jours suivants. Alexandre Bourdon, 28 ans, Pierre-Luc Gagnon, 23 ans, Karim Nekkash, 22, ans, tous de Terrebonne ont été accusés de huit chefs soit deux d’agression armée, introduction par effraction, voie de fait causant des lésions corporelles,  d’avoir braqué une arme à feu, de séquestration, d’utilisation d’une arme à feu lors de la perpétration d’un voie de fait armé et de possession d’arme en vue de commettre une infraction. Nekkah est aussi accusé de bris de probation. Les trois accusés ont été remis en liberté sous plusieurs conditions.

Le 3, le chemin St-Pierre à Sainte-Élisabeth a encore une fois été le théâtre d’un accident. Cette fois-ci, une collision entre deux véhicules a fait trois blessés, dont deux graves. L’accident est survenu vers 9h30 au coin du Chemin Saint-Pierre et du Grand rang Saint-Pierre. Selon la Sûreté du Québec, pour une raison qui reste à déterminer, un VUS et une camionnette se sont percutés avant de changer de trajectoire pour terminer leur course dans un terrain privé. Le conducteur et le passager du VUS ont subi des blessures graves, le conducteur est dans un état critique et on craint pour sa vie. Pour ce qui est du conducteur de la camionnette, il a subi des blessures légères. Moins de deux semaines auparavant, un homme de 70 ans avait perdu la vie à la suite d’un accident au même endroit.

Photo courtoisie

Aussi le 3, vers 15h, les policiers de la Sûreté du Québec, du poste de la MRC de Montcalm, ont été appelés à se rendre sur le rang Sainte-Henriette. « Des coups de feu auraient été tirés. Une opération de ratissage a été lancée. Deux suspects (Aubry et Lavoie-Martin) ont été appréhendés dans les minutes suivantes », avait expliqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec. Selon les informations obtenues par le Lanauweb, trois hommes auraient été menaçant à l’endroit d’un résident de l’endroit. Deux suspects ont été arrêtés dans les minutes suivantes, alors que le troisième a appréhendé à son domicile de Saint-Alexis, deux jours plus tard, par le le Groupe Tactique d’Intervention de la SQ. Wainsley Aubry, 21 ans, et Simon Lavoie-Martin, 19 ans, tous deux de Saint-Lin, ainsi que Steve Martin, 37 ans, de Saint-Alexis, font face à diverses accusations en lien avec cet événement. Après leur comparution, ils ont pu reprendre leur liberté moyennant plusieurs conditions. On ignore le motif du différend entre les suspects et la victime.

Le 19, l’entreprise Bois-Franc Lanaudière de Saint-Zénon, spécialisée en fabrication et en finition de plancher de bois franc, a subi des dommages très importants à la suite d’un violent incendie qui a éclaté en après-midi. Le feu s’est déclaré vers 14h15, possiblement dans les panneaux électriques, d’une bâtisse située sur le Chemin Lachance. « Il y avait embrasement généralisé à notre arrivée. La partie préparation des planchers est une perte totale », a expliqué Dany Rondeau, directeur du service des incendies de Saint-Zénon. Une pelle mécanique a été nécessaire afin d’enlever la tôle de la bâtisse et afin d’aider à l’arrosage des lieux.

Photo courtoisie

Le 20, les enquêteurs de la MRC Montcalm de la Sûreté du Québec, ont procédé à l’arrestation de quatre personnes relativement à une série d’introductions par effraction survenues depuis la mi-septembre, principalement à Saint-Lin-Laurentides. Karl Lesiège-Couture, 32 ans, a comparu, le 21 octobre, au palais de justice de Joliette pour faire face à 13 chefs d’accusation tels qu’introduction par effraction dans une résidence, introduction par effraction dans un commerce, méfait et vol de moins de 5000$, vol de plus de 5000$, vol de véhicule, recel et bris de condition. Il demeure détenu ayant échoué à reprendra sa liberté. Les enquêteurs ont obtenu 3 mandats de perquisition visant 2 adresses et un véhicule. Trois autres personnes présentes sur place ont été arrêtées, puis libérées par la suite avec promesse de comparaître en février 2021, assortie de conditions à respecter d’ici là. L’enquête, qui a déjà permis de résoudre sept dossiers se poursuit. Les retours d’analyses pourraient permettre de relier d’autres dossiers à ces mêmes suspects.

Le 23, une institution financière située sur la rue Desrosiers à Sainte-Émélie-de-L’Énergie a été le théâtre d’une tentative de vol de guichet automatique vers 23h30. La tentative de vol a toutefois échouée et le ou les malfaiteurs sont repartis bredouilles. Selon les informations fournies par la SQ, le service de l’identité judiciaire s’est rendu sur place et une enquête a été ouverte. Deux hommes âgés de 36 et 23 ans ont été arrêtés quelques heures plus tard, puis libérés sur promesse à comparaître. Ils doivent revenir devant la justice, à une date ultérieure, au Palais de justice de Joliette. Ils pourraient faire face à des accusations de tentative de vol et de méfaits. C’est après des démarches d’enquêtes que les policiers ont été en mesure de localiser et d’intercepter le véhicule suspect dans le secteur de chemin Claude, à Sainte-Émélie-de-L’Énergie plus tard durant la nuit.

Novembre

Le 15, deux chasseurs, un père et son fils, ont eu une bonne frousse après s’être égarés en forêt. Tout a commencé lorsque le duo est parti chassé en forêt dans le secteur du Lac à la Bouteille à Saint-Michel des Saints. Ce sont des proches, qui se sont inquiétés de leur retard à revenir, qui ont communiqué avec les services d’urgence en fin de soirée. La SQ a aussitôt entrepris des recherches avec des VTT et un maître de chien. Les intervenants ont fait du bruit espérant une réaction. L’homme et son fils se mis à crier et les policiers les ont retrouvés sur un sentier de VTT vers 4h00 ce matin.

Le 27, en soirée, un violent incendie a complètement détruit le Marché Champoux Richelieu de Saint-Zénon. Le feu s’est déclaré vers 20h40 dans la bâtisse située sur la rue Principale.  « À notre arrivée, les flammes étaient apparentes sur le toit », a expliqué Dany Rondeau, directeur du service des incendies de Saint-Zénon. Le feu s’est par la suite propagé sur l’ensemble de la bâtisse. Une résidence, située à côté, a aussi été endommagé. Ce sont des passants, qui ont aperçu les flammes, qui ont communiqué avec les services d’urgence. Des gens se trouvaient à l’intérieur du commerce lorsque l’incendie s’est déclaré mais ont pu sortir à l’extérieur rapidement. Des travaux étaient en cours pour l’agrandissement du commerce.

Photo courtoisie Dominique Cloutier

Décembre

Le 4 décembre, un accident de la route a fait deux morts à Sainte-Élizabeth. La collision a eu lieu vers 10h dans le grand rang Saint-Pierre, lorsque brusquement le véhicule a quitté la chaussée pour heurter un arbre. Les victimes sont un homme de 69 ans et une femme de 70 ans.

Le 10, une importante opération policière a eu lieu en matinée à Sainte-Geneviève-de-Berthier. La Sûreté du Québec a reçu un appel pour un véhicule submergé avec une personne à bord, vers 10h20, dans le fleuve Saint-Laurent près de la 138. Lorsque les premiers répondants ont réussi à extirper la personne de la voiture, le décès a été constaté. La victime est Claude Poirier, 77 ans, qui était disparu sur le territoire du SPVM, depuis le 6 décembre dernier. M. Poirier avait été vu pour la dernière fois vers 19 h, ce soir-là, au moment où il quittait sa résidence située dans l’arrondissement d’Anjou. Selon le corps de police montréalais, son décès ne serait pas lié à un acte criminel.