Les relations de travail entre la municipalité de Rawdon et la fraternité des pompiers demeurent difficiles.

Une affiche où on pouvait lire « Pompiers en grève » a été accrochée à l’hôtel de ville mais enlevée au cours de l’avant-midi du 14 juillet.

Une enquête indépendante sur le climat de travail qu’il qualifiait de toxique dans le service de la sécurité incendie de la Municipalité de Rawdon a été demandée il y a presque deux mois par le Syndicat des pompiers et pompières du Québec.

On ignore, pour le moment, sur les causes de la détérioration du climat de travail. Notons cependant que le dossier est en arbitrage.

Le conseil municipal de Rawdon devrait procéder, en soirée, le 14 juillet, à la nomination d’un nouveau directeur du Service des Incendies

(Avec la collaboration de CFNJ nouvelles).