Suivant l’annonce gouvernementale de l’octroi d’une enveloppe de 25 millions de dollars répartis entre 19 villes de la province, le conseil municipal réclame que Joliette reçoive le même soutien financier offert à ces villes.

Appuyée de ses nombreux partenaires, dont la Société de développement du centre-ville de Joliette, la Chambre de Commerce du Grand Joliette et l’Union des municipalités du Québec, Joliette demande au gouvernement Legault de revoir le mode d’allocation de l’aide financière.

Capitale régionale, Joliette est la seule ville lanaudoise dotée d’un centre-ville officiellement reconnu. Situé au cœur de la région, le centre-ville de Joliette dessert non seulement le Grand Joliette, mais également tout le nord de Lanaudière. Comme bon nombre de villes au Québec, Joliette a été durement touchée par les mesures de confinement et l’annulation des évènements culturels.

« Notre centre-ville a grandement été impacté par la diminution de l’activité économique. Plusieurs de nos commerçants et restaurateurs peinent à se relever de cette crise, et d’autres ont été contraints de fermer, faute d’achalandage. Il y a donc urgence d’agir pour assurer la vitalité économique de notre centre-ville »,  mentionne Alain Beaudry, maire de Joliette.

« Les critères d’admissibilité à l’aide gouvernementale sont questionnables et mettent de côté plusieurs villes. Rappelons que Joliette est demeurée en zone rouge d’octobre 2020 à mai 2021. Nous revendiquons que le gouvernement du Québec revoie sa position et considère notre demande », poursuit le maire.

Par son poids démographique, économique et social, Joliette contribue de façon importante non seulement à la prospérité de sa communauté, mais aussi à celle de toute la population lanaudoise. Un centre-ville en santé est un incontournable au dynamisme de la Ville.