En cette période de déménagement pour les familles québécoises, Québec solidaire propose un plan pour régler la crise du logement et éviter que de plus en plus de locataires se retrouvent à la rue ou dans des logements inadéquats, à chaque année, au début du mois de juillet. 

Que disent les faits?

« Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (CLALQ) a analysé des dizaines de milliers d’annonces Kijiji entre février et mai 2022. Les faits sont clairs : les prix explosent, affirme Ernesto Castro Roch, candidat de Québec solidaire dans Rousseau. Entre 2021 et 2022, seulement à Joliette, les prix ont augmenté de 27, 6%! »

« Des alternatives sont possibles, renchérit-il. Plusieurs qui sont proposées par ce regroupement sont les mêmes que Québec Solidaire, par exemple, un registre national et obligatoire des loyers. Cela se fait dans d’autres pays. Pourquoi pas ici ? »

Pour régler la crise du logement, Québec solidaire propose de :

  • construire massivement des logements sociaux pour les familles québécoises;
  • interdire les hausses abusives de loyer;
  • mettre en place un registre national des baux;
  • exiger la présentation d’offres d’achat transparentes pour contrer la surenchère.

« Québec solidaire est le seul parti à proposer un vrai plan structurant pour régler la crise du logement en région. Les solutions solidaires sont concrètes pour assurer un toit à tous les Québécois et toutes les Québécoises, sur l’ensemble du territoire. Avec ce plan, on veut que chaque famille puisse se loger de manière abordable et viable », affirme Andrés Fontecilla, porte-parole de Québec solidaire en matière de logement.