La dernière chose dont vous avez besoin en cette période d’incertitude, c’est d’être victime d’une fraude. Et les fraudeurs ne ralentissent guère leurs activités. En réalité, les auteurs de fraude tirent parti des craintes des consommateurs pendant la pandémie de COVID-19. Plus vous serez informé, mieux vous serez en mesure de vous protéger.

Il est possible que vous receviez un appel téléphonique, un courriel ou un message texte concernant la COVID-19. Le cas échéant, soyez très prudent. Si cela vous semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas.

À l’ère de l’information en ligne, la fraude financière gagne en complexité. Il est facile de tomber dans le piège. Heureusement, il existe en ligne une grande quantité d’informations sur les façons de se protéger. Le Bureau de la concurrence du Canada dispose d’un manuel, soit Le petit livre noir de la fraude, qui vous donne des renseignements importants sur les différents types de fraude existants et de bons conseils pour vous aider à vous protéger.

Le Centre antifraude du Canada dispose également d’une liste des fraudes et escroqueries signalées, y compris celles liées à la pandémie. Si vous soupçonnez être victime d’une fraude, communiquez avec le centre ainsi qu’avec votre institution financière immédiatement.

Il est également important de demander une copie gratuite de votre rapport de solvabilité pour Equifax et TransUnion pour vérifier s’il y a des signes de fraude. Il est recommandé de le faire au moins une fois par an afin de vérifier que personne n’a essayé de demander des cartes de crédit ou d’autres prêts en votre nom.

Pour en savoir plus, allez à canada.ca/argent.