Présentation et adoption du budget 2024 – Sainte-Marcelline-de-Kildare

Courtoisie de la Municipalité de Sainte-Marcelline-de-Kildare

Le soir du 20 décembre dernier, dans le cadre d’une séance extraordinaire du Conseil municipal, le budget 2024 a été présenté aux citoyen.ne.s, et adopté à l’unanimité.

Le Conseil municipal et l’équipe de l’hôtel de ville ont travaillé avec persistance et détermination afin d’éviter de hausser les taxes des contribuables dans un contexte économique difficile, tout en conservant la vitalité propre à une Municipalité qui se développe et demeure en tout temps au service des citoyen.ne.s. Les résidents de Sainte-Marcelline-de-Kildare connaîtront une hausse de taxes foncières de seulement 1,2 %, une prouesse dans le contexte actuel. Qui plus est, tous les citoyens taxés au-delà de 300 $ peuvent répartir leur paiement en six versements.

Le contexte financier actuel étant impacté par une hausse marquée des coûts pour l’ensemble des biens et des services, par la hausse des taux d’intérêt, par le ralentissement du marché immobilier et par la réduction significative de la capacité financière des contribuables, la préparation du budget 2024 a été exigeante, mais fructueuse.

Le budget 2024, souligne madame la mairesse Émilie Boisvert, constitue une approche viable pour assurer une croissance responsable de notre Municipalité, en conciliant des coûts abordables pour les services municipaux à une approche prudente quant à notre stabilité financière à long terme, la clé de cet équilibre résidant dans le concept de responsabilité financière.

Réalisations 2023

Les réalisations de l’année 2023 ont été nombreuses, que ce soit du côté des loisirs, de la culture, des travaux publics, de l’environnement, sans parler de la signature du Protocole d’entente avec le Centre de services scolaires des Samares, qui a présenté aux citoyennes et citoyens les plans de la nouvelle école primaire le 23 octobre dernier.

En loisirs, nous avons inauguré à l’été 2023 une nouvelle piste pumptrack, les heures d’ouverture de la bibliothèque ont été augmentées et une nouvelle activité a vu le jour dans notre Municipalité, Alerte rouge, qui sert notamment à sensibiliser les familles à la sécurité civile. Les activités familiales variées réunissent de plus en plus de gens, et obtiennent beaucoup de succès, notamment auprès des jeunes résidents, que ce soit pour la fête d’Halloween, l’illumination du sapin de Noël, et autres.

Sainte-Marcelline-de-Kildare a maintenant son propre marché public, baptisé Radstock, nom porté par le bureau de poste local entre les années 1865 et 1912.

La culture n’a pas été en reste, puisque notre Festival des artisans a été un franc succès, avec plus du double d’artisans par rapport aux précédentes éditions, ainsi qu’avec une nouvelle politique tarifaire qui accueille gratuitement les résidents de Sainte-Marcelline-de-Kildare, sans parler d’un coût réduit à 5 $ pour les visiteurs de l’extérieur. Plusieurs volets ont été ajoutés, soit le volet artistes visuels et le volet écrivains, deux innovations que nous tenons à prolonger. Pour la première fois, le service de navette était assuré par une entreprise écologique, Vélo-Duo, qui transportait les gens en vélos électriques d’un site à un autre. Une vidéo promotionnelle a également été produite durant cette édition, par l’agence marketing vidéo synop6. Elle sera disponible sur le site de la Municipalité dès janvier 2024.

Du côté des travaux publics, de nombreux projets sont arrivés à destination, que ce soit la réfection de la 18e rue du Lac-des-Français, la réfection du Chemin des Valois, des rénovations à la Maison des jeunes et à la Vieille Chapelle, l’installation d’un système de télémétrie à l’Aqueduc du village ainsi que l’aménagement d’une zone neutre dans le stationnement de la salle communautaire Gaétan-Morin.

En environnement, l’été 2023 signait le début de la collecte des matières organiques, une promesse électorale de madame la mairesse Émilie Boisvert. La Municipalité a également participé au sommet de l’environnement à la Table des Préfets de Lanaudière. Le jardin communautaire a été réaménagé et l’hôtel de ville a maintenant un récupérateur d’eau de pluie. De plus, nous inaugurons à Sainte-Marcelline-de-Kildare un nouveau concept venu d’Europe, les noues, dont une première a été aménagée lors de la réfection de la 18e rue du Lac-des-Français. Finalement, une nouvelle étude de caractérisation des herbiers aquatiques a été faite sur cinq lacs de notre territoire (Lac des Français, Lac Léon, Lac Morin, Lac Grégoire et Lac du Parc Bleu).

À venir en 2024

Les orientations et les défis budgétaires pour l’année à venir sont nombreux. Nous devons composer avec la pénurie de main d’œuvre et assurer la rétention des employé.e.s en augmentant l’attractivité de la Municipalité en matière d’emploi.

Avec les vifs succès remportés durant cette dernière année, nous tenons également à maintenir une offre de services variée en loisir et en culture, tout en respectant la capacité de payer des citoyen.ne.s.

Nous aurons un nouveau parc de la Culture, à côté du presbytère, qui mettra en évidence les sculptures offertes par l’Association des artisans sculpteurs de Lanaudière. Le presbytère ainsi que le Comptoir vestimentaires auront droit à des rénovations majeures.

La Société d’habitation du Québec, via le programme Rénovation Québec, soutiendra la Municipalité dans un programme de revitalisation du noyau villageois. De nouvelles installations à la fois techniques et esthétiques (lampadaires, etc.), rendront le lieu encore plus attractif. Le panneau d’affichage lumineux placé à l’entrée du village sera changé pour un nouveau panneau double, visible dans les deux directions, et placé au centre du village.

D’autre part, nous amorçons un programme d’amélioration des infrastructures récréatives. Pour parvenir à offrir les services qui nous tiennent à cœur et font partie intégrante de la qualité de vie de notre Municipalité, nous augmentons les revenus provenant des enveloppes gouvernementales, via des demandes de subventions.

La construction de la nouvelle école primaire, nommée l’Orée-des-Bois, commencera au printemps 2024, le nouveau bâtiment devant être terminé pour la rentrée 2026. Sa construction nous impose différents aménagements, dont une nouvelle rue, dont le nom reste encore à déterminer. La construction imposera également une modification des aires de jeu et de stationnement, ainsi que le déplacement de l’abri sable et sel.

Parmi nos nouvelles orientations, le développement d’un sentiment d’appartenance à l’environnement, à travers l’augmentation des gestes et des projets écoresponsables, devient un essentiel pour traverser positivement les changements climatiques. Le projet de stationnements verts deviendra concret à l’été 2024, avec en premier lieu le réaménagement du stationnement de la Vieille Chapelle. Ce type de revêtement gazonné permettra de réduire considérablement les îlots de chaleur, tout en permettant la récupération de l’eau de pluie.

La refonte de la réglementation en urbanisme, afin de la rendre conforme avec le Schéma d’aménagement de la MRC de Matawinie, est en cours. Vous pouvez consulter le règlement à être adopté sur le site de la Municipalité, à ste-marcelline.com/municipalite/administration-et-finances/reglementation-urbanisme-permis.

Madame Émilie Boisvert précise que nous sommes au centre d’un changement qui se veut porteur d’espoir, malgré les nombreuses contraintes qui impactent la vie de plus en plus de citoyen.ne.s.

Pour connaître tous les détails du budget 2024, n’hésitez pas à consulter notre site Internet, à ste-marcelline.com/municipalite/administration-et-finances/budget-et-rapports-financiers