Le député de Rousseau, adjoint parlementaire du ministre responsable de l’Administration publique et président du Conseil du trésor et président du caucus des députés de Lanaudière, Louis-Charles Thouin, était de passage au Carrefour Jeunesse-Emploi de Montcalm, le 12 décembre, afin d’annoncer trois bonnes nouvelles  pour son comté, qui totalisent 14 115 730$.

Il a tout d’abord confirmé l’octroi d’un financement gouvernemental de 1,2 million dollars, sur cinq ans, à l’organisme Place aux jeunes en région (PAJR).  Cette somme,  qui provient du Secrétariat à la jeunesse, servira spécialement à appuyer les équipes de Place aux jeunes de Lanaudière

« En tant que président du caucus régional de Lanaudière, je suis très heureux d’annoncer ces investissements du Secrétariat à la jeunesse dans nos MRC. Des organismes comme Place aux Jeunes en région contribuent au dynamisme de nos secteurs ruraux, ce qui est une priorité pour notre gouvernement. Je suis d’autant plus satisfait que Place aux Jeunes investira  notamment  300 000 $ sur cinq dans ma  circonscription, dans la MRC de Montcalm», a-t-il déclaré en conférence de presse.

Rappelons que le 21 juillet dernier, le gouvernement du Québec avait déclaré qu’il doublerait les investissements pour PAJR, le total se chiffrant maintenant à 35 millions de dollars, répartis sur cinq ans. Grâce à ces sommes, l’organisme pourra aider davantage les jeunes dans leurs démarches pour s’établir et travailler dans toutes les régions du Québec. Cette offre de service étendue vise également à freiner l’exode des jeunes Québécoises et Québécois hors des régions.

150 000$ pour le réseau routier local

Par ailleurs, M. Thouin, s’est réjouit de l’octroi de 150 000$ à sa circonscription dans le cadre du volet projets particuliers d’amélioration – Enveloppe pour des projets d’envergure ou supramunicipaux par François Bonnardel, ministre des Transports.

L’aide financière accordée aux 10 municipalités/ville de Rousseau reflète et respecte les recommandations qu’il a soumises à son collègue, M. Bonnardel, et ce, après avoir rencontré chacun des élus afin de discuter avec eux de leurs besoins.

« Je suis satisfait et reconnaissant que mon collègue, monsieur François Bonnardel ait eu une écoute attentive aux besoins de réfection du réseau routier local que je lui ai présenté. Cette aide créera assurément un allègement budgétaire aux municipalités/ville », a-t-il déclaré

Répartition de l’enveloppe pour des projets d’envergure ou supramunicipauxMontant
Ville de Saint-Lin-Laurentides34 500 $
Municipalité de Sainte-Julienne33 000 $
Municipalité de Saint-Calixte31 500 $
Municipalité de Saint-Roch-de-l’Achigan12 900 $
Municipalité de Saint-Liguori9 600 $
Municipalité de Saint-Jacques8 400 $
Municipalité de Saint-Esprit7 350 $
Municipalité de Saint-Alexis5 100 $
Municipalité de Sainte-Marie-Salomé4 800 $
Municipalité de Saint-Roch Ouest2 850 $
150 000 $

 

Partenariat 2020-2024 : 13 M$

Louis-Charles Thouin était heureux d’annoncer les sommes allouées aux municipalités de la  circonscription de Rousseau dans le cadre du Partenariat 2020-2024 (anciennement le Pacte Fiscal).

Ainsi, Les municipalités de Rousseau disposeront notamment d’un montant estimé à près de 13 665 730 $ sur une période de cinq ans grâce à quatre mesures soit l’équivalent de la croissance des revenus produits par un point de la TVQ et la dotation spéciale de fonctionnement  (4 818 060$); les compensations tenant lieu de taxes pour les terres publiques  (23 448$); ls revenus des redevances sur les ressources naturelles (265 851$) ainsi que le Fonds régions et ruralité : 8 558 371$.

« Je suis très fier du travail accompli par notre gouvernement aux profits des municipalités et des régions qui depuis des années demandaient à être entendus relativement à leur réalité et aux défis dont elles faisaient face. Elles pourront offrir davantage de services à leurs citoyens et de par le fait même bénéficier de plus d’autonomie», a souligné M. Thouin.

Enfin, le député de Rousseau était fier d’ajouter que  152 643 $ ont été remis depuis 14 mois aux organismes locaux grâce au Programme de soutien à l’action bénévole et de fonds discrétionnaires de ses collègues ministres.