Dans le but d’améliorer et de mettre à niveau les sentiers et les sites de pratique d’activités de plein air et pour encourager la population locale et régionale à pratiquer une activité physique de façon régulière, une aide financière de 23,477.83$ est allouée pour la mise à niveau du sentier de la Coulée et de la pratique de la raquette au parc des chutes Monte-à-Peine et des Dalles de Sainte-Béatrix.

Dans la circonscription de Berthier, la députée madame Caroline Proulx, ministre du Tourisme  en a fait l’annonce, le 29 avril, au nom de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest.

« Je me réjouis de cette bonne nouvelle pour toute la population de la circonscription de Berthier. Ce projet permettra non seulement d’accroître l’accès aux activités récréatives, physiques et sportives, mais également d’enrichir l’offre récréotouristique de notre belle région. L’activité physique devrait faire partie du quotidien des familles. Bouger en s’amusant, c’est ce que nous devrions tous souhaiter pour les jeunes et les moins jeunes, et c’est l’objectif de ce projet », a déclaré Mme Proulx.

Dans l’ensemble du Québec, 73 projets seront réalisés à la suite du premier appel de projets dans le cadre du Programme de soutien à la mise à niveau et à l’amélioration des sentiers et des sites de pratique d’activités de plein air (PSSPA). L’enveloppe totale pour la réalisation de ces projets se chiffre à 6 millions de dollars.

Le projet consiste à la mise à niveau du sentier de la Coulée et de la pratique de la raquette au parc des chutes Monte-à-Peine et des Dalles.

Rappelons que le PSSPA poursuit plusieurs objectifs, soit :

– améliorer la pérennité, la fonctionnalité, la sécurité et la qualité des sentiers et des sites de pratique d’activités de plein air;

– améliorer la qualité de l’expérience et accroître l’accessibilité à la pratique d’activités de plein air;

– accroître la fréquentation des sentiers et des sites de pratique d’activités de plein air;

– répondre aux besoins des amateurs d’activités de plein air et promouvoir les bienfaits de celles-ci auprès de la population québécoise.

« L’annonce du 29 avril confirme que notre gouvernement agit pour développer les régions et accroître l’accessibilité aux infrastructures pour l’ensemble de la population. Nous avons la chance, au Québec, de bénéficier de nombreux sentiers et de sites d’activités de plein air qui donnent à tous l’occasion de pratiquer des activités physiques en pleine nature. Les projets qui découlent du PSSPA permettent non seulement aux amateurs de plein air de profiter de la nature en toute sécurité, mais également de mettre en valeur le territoire québécois tout en contribuant à la vitalité des régions », a pour sa part souligné Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine.

Faits saillants :

Les projets ont été sélectionnés en fonction de critères d’admissibilité et d’évaluation établis dans les règles et les normes du PSSPA.

Les clientèles visées par le PSSPA sont les organismes nationaux de loisir reconnus, les organismes à but non lucratif membres en règle d’un organisme national de loisir reconnu, les entreprises d’économie sociale (dont les coopératives) membres en règle d’un organisme national de loisir reconnu ainsi que les municipalités et les municipalités régionales de comté (MRC) de 100 000 habitants et moins.

Le PSSPA est géré par le Fonds pour le développement du sport et de l’activité physique et par la Direction du sport, du loisir et de l’activité physique.

Le premier appel de projets dans le cadre du PSSPA a été lancé le 29 août 2018. Les organismes admissibles au Programme avaient jusqu’au 12 novembre 2018 pour soumettre une demande. Pendant cette période, le Fonds a reçu 250 demandes.