La circonscription de Berthier-Maskinongé, tout comme le Québec dans son ensemble, entre dans le processus démocratique qui la mènera à l’heure des choix afin de se donner des représentants et représentantes politiques au Parlement d’Ottawa.

Voter Bloc, c’est voter pour le Québec

Tout au long de cette campagne électorale, le candidat Yves Perron démontrera que sa formation politique est la seule qui incarne sans compromis les demandes du gouvernement du Québec. « Il n’y a aucun doute que seul le Bloc Québécois est porteur des consensus québécois et des priorités de notre gouvernement à l’Assemblée nationale du Québec. Prenons l’exemple de la loi sur la laïcité promulguée par le gouvernement du Québec. Alors que les autres partis pancanadiens désapprouvent la démarche québécoise, il n’y a que le Bloc qui la défendra bec-et-ongles advenant une possible contestation devant les tribunaux fédéraux. Si la population de Berthier-Maskinongé veut un défenseur de cette loi qui suscite l’adhésion d’une vaste majorité de québécois et de québécoises, ils sauront trouver un allié en ma personne », a précisé le candidat bloquiste.

Des enjeux nationaux et locaux retiendront manifestement l’attention. En effet, il appert que les dossiers du rapport d’impôt unique et du possible retour du projet de pipeline Énergie-Est feront les manchettes. La gestion de l’offre, SNC-Lavalin, les investissements fédéraux en infrastructures, l’environnement et bien d’autres préoccupations seront abordées par le candidat Yves Perron. « Je débattrai certes de grands enjeux nationaux, mais j’accorderai une grande attention à des enjeux qui touchent plus directement les gens de Berthier-Maskinongé. Je veux aussi démontrer que voter pour le Bloc, pour Yves Perron, c’est voter pour le Québec, c’est voter pour Berthier-Maskinongé », a lancé Yves Perron.

Un chef qui fera la différence

« La population de Berthier-Maskinongé découvrira un véritable chef en Yves-François Blanchet. Il est droit et courageux. Les gens constateront qu’il est franc contrairement aux autres chefs de partis pancanadiens qui tiennent un certain discours au Québec et son contraire dans le reste du Canada. La franchise est recherchée et respectée. Les électeurs et les électrices ne sont pas dupes, Yves-François Blanchet se révélera le chef qui fera la différence pour le Québec », a affirmé Yves Perron.

Sillonner la vaste circonscription de Berthier-Maskinongé

Une campagne électorale impose nécessairement de nombreuses rencontres avec les élu(e)s locaux, les entrepreneurs et organismes, mais aussi avec les citoyens et citoyennes. Le candidat bloquiste entend intensifier ce qu’il a initié depuis plusieurs mois. « Je suis déjà très présent sur le territoire. Je discute avec les gens. Oui, je parle des engagements du Bloc, mais j’écoute avec intérêt et avec respect ce qu’ils ont à me dire. Pour moi, il est essentiel de m’imprégner de toutes ces préoccupations et requêtes. La campagne est lancée ! Je compte démontrer, tout au long de la campagne que je suis le candidat dont Berthier-Maskinongé a besoin ! », a conclu Yves Perron.