Voyant que Justin Trudeau se traîne les pieds dans ce dossier primordial alors que des personnes gravement malades sont privées de soutien financier, le Bloc Québécois d’Yves-François Blanchet a déposé une motion pour faire passer les prestations spéciales de maladies de l’assurance-emploi de 15 à 50 semaines dès le prochain budget.

À ce sujet, Luc Thériault, porte-parole du Bloc Québécois en Santé, avait d’ailleurs participé à une sortie médiatique en décembre dernier en compagnie de Mesdames Émilie Sansfaçon et Marie-Hélène Dubé. Actuellement, le programme d’assurance-emploi concernant les prestations de maladie offre seulement aux travailleurs une aide répartie sur 15 semaines. Une telle situation oblige les personnes gravement malades à se préoccuper en premier de leur budget plutôt que de se concentrer uniquement sur leur guérison.  Les prestations de maladie à l’assurance-emploi n’ont jamais été bonifiées depuis leur entrée en vigueur en 1971.

Le Bloc a réussi à convaincre tous les partis de l’opposition à voter en faveur de leur motion. Les seuls députés qui ne se sont pas levés pour appuyer cette motion sont les libéraux de Justin Trudeau.

« Avant Noël, le Premier ministre avait promis d’y voir. Or, le budget fédéral arrive en mars et comme ils viennent de voter contre, c’est la preuve qu’il n’avait pas l’intention d’honorer sa parole. Les Libéraux ont perdu le vote… S’il a un peu d’honneur, Justin Trudeau va donner au ministre des finances le mandat de respecter la volonté des personnes gravement malades. » explique Luc Thériault.

À partir de maintenant, les parlementaires devront s’assurer que le gouvernement donnera suite à ce vote rapidement. « Les sceptiques seront confondu! Utile le Bloc vous dites, et comment! Le Bloc a gagné ce vote et a imposé à ce gouvernement minoritaire l’obligation de travailler à l’amélioration de cette loi archaïque et désuète! Un énorme pas en avant pour toutes les personnes souffrant de maladies graves pourrait être franchi si Justin Trudeau et Bill Morneau respectent la démocratie parlementaire et se comportent en hommes d’honneur! » a conclu le député de Montcalm.