Le député fédéral de Joliette, M. Gabriel Ste-Marie, est heureux que les acteurs de la MRC de Joliette interpellés par le sujet de la rareté de la main-d’œuvre aient répondu présents à son invitation.

«L’objectif est de voir s’il y  a une volonté commune à  développer une expertise locale en matière de recrutement international. Rappelons qu’à l’heure actuelle, tous les territoires sont en concurrence pour attirer la main-d’œuvre devenue si rare. Il faut trouver des solutions pour pouvoir dire que dans la MRC de Joliette,  c’est  pénurie  de  main-d’œuvre zéro!  »,  a  mentionné  Gabriel  Ste-Marie, en  introduction de  la rencontre du 15 avril dernier.

Dès lors, le recrutement international semble une piste de solution intéressante dans le contexte actuel.

«  Toutes les organisations à  cette table contribuent à  offrir une réponse à  l’enjeu de la rareté ou de l’intégration de la main-d’œuvre, mais coordonner un effort de recrutement au niveau de la MRC, spécifiquement à l’international comme le fait Drummondville, ça n’existe pas actuellement localement. C’est  certainement un modèle intéressant à étudier pour la MRC de Joliette, qui pourrait se faire en complémentarité de tous les services existants »  a  lancé  M. Nicolas Framery, directeur-général de  la Corporation de Développement Économique de la MRC Joliette (CDEJ).

Lors de cette rencontre, M. Ste-Marie a voulu présenter les outils fédéraux disponibles qui  favorisent l’établissement des travailleurs étrangers. Le Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette a également eu l’occasion de rappeler l’origine et la réussite du projet Contact. Une initiative existante depuis 2012 visant à séduire la main-d’œuvre disponible de Montréal et d’ailleurs à venir s’installer chez nous. Pour l’organisme, la solution à la pénurie de main-d’œuvre passe par la concertation des acteurs.

Les acteurs présents ont convenu de se rencontrer à nouveau, afin de pousser plus loin la réflexion sur une offre de service complémentaire en recrutement international. La proposition a été bien accueillie dans la salle. M. Richard Desjardins, directeur du Centre multiservice des Samares a conclu : « qu’il faut d’abord travailler ensemble à développer un projet pilote local qui soit propre aux besoins spécifiques des entreprises d’une MRC pour ensuite être en mesure de contaminer les autres territoires, voire toute la région ».

Le député de Joliette à la Chambre des communes s’est réjoui de la participation des acteurs du milieu, dont les bureaux politiques, et a déjà hâte à la prochaine rencontre.