À l’aube de la campagne électorale, le candidat du Bloc Québécois de Berthier-Maskinongé, M. Yves Perron, effectue déjà de multiples rencontres avec les citoyens et citoyennes afin d’entendre leurs préoccupations. « Les gens sont très réceptifs. Ils commencent à s’informer et ils émettent déjà des idées et des enjeux qui seront incontournables lors de la campagne électorale », a affirmé le candidat du Bloc Québécois.

Lors de sa tournée actuelle, le candidat bloquiste a reçu de nombreux commentaires concernant la fermeture du Zoo de Saint-Édouard. « Les gens sont déçus et inquiets. Je pense qu’il faut étudier la situation et trouver une nouvelle vocation intéressante pour le site qui aurait un impact économique positif pour la municipalité et la région ».

L’inaction des libéraux suscitent également de nombreuses critiques de la part des gens rencontrés par le candidat bloquiste. « La circonscription de Berthier-Maskinongé est principalement rurale et la brèche de 8,4% dans la gestion de l’offre envers les producteurs de lait semble soulever l’indignation de plusieurs. D’ailleurs, l’annonce de plus d’un milliard $ en compensation faite par  le gouvernement doit être concrète, et ce, avant le déclenchement des élections pour ainsi ne pas demeurer une promesse électoraliste. Il en est de même concernant la crise qui affecte les producteurs de porcs. C’est particulier, les député(e)s et candidat(e)s des partis pancanadiens demeurent bien silencieux dans ces dossiers. Or, c’est pourtant deux secteurs économiques vitaux dans Berthier-Maskinongé », a déclaré Yves Perron.

Le respect des priorités du gouvernement du Québec s’est avéré aussi une condition sine qua non. « Il est temps pour les gens de Berthier-Maskinongé de se donner un député qui saura véritablement défendre leurs intérêts. Depuis 2011, le NPD n’a pas su relever ce principe de base fondamental. Pour preuve, ce parti politique, tout comme le Parti libéral et le Parti conservateur sont prêts à contester la nouvelle loi sur la laïcité du gouvernement du Québec qui reçoit pourtant l’appui d’une vaste majorité de québécois et de québécoises », a soulevé le bloquiste.

« Les citoyens et citoyennes de Berthier-Maskinongé veulent manifestement un changement. Ils recherchent un candidat qui défendra bec et ongles les priorités du gouvernement du Québec à Ottawa et les grands enjeux de la région », a conclu Yves Perron.