Dimanche le 24 février dernier, l’exécutif du Bloc Québécois de Joliette tenait un cocktail bénéfice en vue d’amasser des fonds pour la campagne électorale. Cet événement avait aussi pour but de faire connaître le nouveau chef du parti, Yves-François Blanchet, ex-député péquiste sous le gouvernement de Pauline Marois il y a quelques années.

Pour l’occasion, une centaines de militants et militantes sont venus entendre les discours Véronique Hivon, député provincial du comté de Joliette pour le Parti Québécois, Gabriel Sainte-Marie, député fédéral de Joliette pour le Bloc ainsi que le chef du Bloc lui-même.

Quant à elle, Véronique Hivon voit d’un bon œil, l’arrivée de Blanchet à la tête du Bloc. «Yves-François amène un vent de fraîcheur aux forces souverainistes, il rassemble les gens et ne les divisent pas. » a déclaré notamment Hivon dans le discours d’introduction.

Quant au chef bloquiste, son discours était parfois humoristique, parfois sérieux. Par contre, il a affirmé une chose qui a bien fait plaisir aux militants. «J’ai fait de nombreuses visites dans la région et particulièrement ici et je peux vous dire qu’il n’y a pas plus fier que les gens de Joliette». a affirmé M.Blanchet ce qui a fait sourire les gens dans la salle. Le nouveau chef est aussi revenu sur les déboires récents du gouvernement Trudeau et en a profité pour réaffirmer le besoin pour le Québec d’être une nation.

En entrevue avec le Lanauweb, le député fédéral pour le comté de Joliette, Gabriel Sainte-Marie a mentionné que son parti est maintenant bien rôdé.« Présentement tout le monde travaille fort, on a eu une très belle session parlementaire à l’automne, là on met en place l’organisation pour les élections. Quant aux objectifs en nombre de sièges pour la prochaine élection, M. Sainte-Marie n’a pas voulu s’avancer. «Je ne peux pas vous en donner de chiffres, mais oui on vise haut et on travaille dans ce sens-là» de conclure celui qui sollicitera un deuxième mandat le 21 octobre prochain.

Photo courtoisie André Giroux