Le chef néo-démocrate, Jagmeet Singh, et les député.es du NPD, Ruth Ellen Brosseau (Berthier-Maskinongé) et Robert Aubin (Trois- Rivières), se sont engagés à aller de l’avant avec le projet de train à grande fréquence et ont promis des investissements majeurs pour aider les municipalités qui ont encore été victimes des inondations.

« Les changements climatiques menacent tous les aspects de la vie auxquels nous sommes attachés. Pendant que Justin Trudeau et les libéraux vendent leur projet d’oléoduc, mon équipe et moi présentons notre plan concret pour lutter contre les changements climatiques avec  Le courage d’agir : pour l’urgence climatique et des emplois de qualité au Québec, a déclaré M. Singh. Aujourd’hui, je réitère devant les Trifluviennes et Trifluviens mes engagements à l’endroit du projet de train à grande fréquence. Je souhaite que la première pelletée de terre soit donnée durant la première année de notre mandat! Je promets aussi des investissements majeurs pour venir en aide aux victimes des inondations, afin d’adapter les infrastructures à cette nouvelle réalité. »

Le projet de train à grande fréquence, tel que proposé par VIA Rail, reliera l’aéroport Jean-Lesage de Québec à Toronto, en passant par Trois-Rivières, Montréal, Ottawa, Smith Falls et Peterborough. Il prévoit une voie dédiée pour le transport de passagers. Le train à grande fréquence permettra de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, stimulera l’économie régionale et créera un grand nombre d’emplois de qualité. Comparativement aux libéraux, le financement du projet sera entièrement public.

« C’est le temps d’investir dans des projets qui permettent de lutter contre les changements climatiques, pas dans des oléoducs qui menacent notre environnement, a ajouté M. Aubin. Les libéraux de Justin Trudeau parlent des deux côtés de la bouche lorsqu’il est question d’environnement. Les conservateurs, pour leur part, ne font nulle mention de transport collectif dans leur plan climatique. C’est ridicule! Au NPD, on s’engage à organiser une rencontre entre VIA Rail, les provinces concernées et les acteurs municipaux clés dans les 100 premiers jours. Terminé les études, il faut passer à l’acte! »

Pour Berthier-Maskinongé, Le courage d’agir prévoit des investissements majeurs pour aider les différentes municipalités qui ont encore été victimes d’inondation à adapter leurs infrastructures pour faire face à cette nouvelle réalité. Le NPD investira 2,5 milliards de dollars additionnels afin de protéger les gens et leurs biens des événements climatiques extrêmes comme les inondations.

« Les gens de ma circonscription ont été victimes, encore cette année, d’inondations records. Avec Justin Trudeau, le Canada respectera les faibles cibles de Stephen Harper avec 200 ans de retard. Andrew Scheer et les conservateurs, pour leur part, ne feraient qu’empirer les choses, de conclure Mme Brosseau. Le NPD est fier d’avoir un plan ambitieux qui permet à la fois de lutter contre les changements climatiques et de créer des emplois de qualité. Le statu quo n’est pas une option! »