Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a pu constater l’avant-gardisme d’EBI, une entreprise familiale œuvrant dans le domaine des énergies renouvelables, lors de son passage dans la circonscription de Berthier-Maskinongé, le 12 août.

« Le Québec est un leader en matière de protection de l’environnement et le prouve en développant de plus en plus le secteur des énergies renouvelables, a déclaré M. Singh. Au lieu d’acheter un vieux pipeline comme celui de Kinder Morgan avec 4,5 milliards $ d’argent public, ou de faire des cadeaux aux géants du web, nous devrions investir dans les énergies propres, surtout lorsqu’on sait que chaque dollar investi dans les énergies renouvelables crée de six à huit fois plus d’emplois que dans les énergies fossiles.»

énergies renouvelables, Lac Saint-Pierre, NPD, Jagmeet Singh
Photo courtoisie

Le passage du chef du NPD s’inscrit dans une tournée québécoise d’une semaine,  durant  laquelle  l’innovation  québécoise  dans  le  domaine  des énergies propres et de la protection de l’environnement a été mise en valeur. M. Singh a notamment rencontré des intervenants qui travaillent de près à la protection du Lac Saint-Pierre (ZIP du lac Saint-Pierre, Comité de vigilance des hydrocarbures dans Lanaudière, UPA d’Autray et Organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche).

« C’est grâce à des entreprises comme EBI, qui font leur part dans le développement des énergies renouvelables, que nous arrivons à lutter contre les changements climatiques, a ajouté Ruth Ellen Brosseau. En investissant dans ce secteur, on se donne de bien meilleures chances de protéger nos précieuses étendues d’eau, comme le lac Saint-Pierre. »