Le scrutin fédéral 2019 n’a pas causé de surprise dans le comté de Joliette alors que  le député sortant du Bloc Québécois, Gabriel Sainte-Marie, a été réélu avec une majorité de près de 21 000 voix

Avec le dépouillement de 271 bureaux de scrutin sur 272, M. Ste-Marie a récolté 33 492 votes (58,6% des suffrages versus 35 % en 2015) contre 12 718 (22,2%) voix pour Michel Bourgeois du Parti Libéral et 5 059 (9%) pour Jean-Martin Masse du Parti Conservateur.

La candidate du NPD Julienne Soumaoro a, quant à elle, obtenu l’appui de 2526 électeurs. Sylvain Prescott du Parti Populaire (483) et Paul Savard du Parti Pour l’Indépendance du Québec (461) étaient les autres candidats.

Le député bloquiste Gabriel Sainte-Marie entamera ainsi avec cette victoire convaincante un deuxième mandat à la Chambre des Communes. Toujours au moment d’écrire ces lignes, le parti du chef Yves-François Blanchet avait plus de 30 candidats élus oAu u en avance au Québec. À ce sujet, Gabriel Sainte-Marie a été catégorique.«Nous serons un parti fort à Ottawa et nous aurons des revendications importantes pour le Québec. Nous ne voterons en faveur d’un projet de loi seulement si c’est bon pour le Québec.» a affirmé M.Sainte-Marie.

Quant à la campagne, celui-ci croit que la façon dont son parti a mené le tout a fait que les gens se sont intéressés de près au Bloc. «On a voulu être à l’écoute vraiment des gens, répondre à leurs aspirations. Localement, je veux aider les agriculteurs de la région pour que le juste part leur reviennent. Nous suivrons de près tout les dossiers afin de faire avancer la région» a conclu le député bloquiste.

Michel Bourgeois déçu

« C’est certain que c’est décevant dans un sens car Joliette n’est pas un comté facile. Je suis content d’avoir été à la rencontre des gens, au cours des derniers mois. J’ai beaucoup appris durant cette campagne », a commenté Michel Bourgeois, le candidat du Parti Libéral, en entrevue à son local électoral.

Pour celui qui termine deuxième pour une seconde élection fédérale d’affilée, l’impopularité de Justin Trudeau a été certes un facteur important dans ce résultat. « Il s’est beaucoup de choses depuis plus d’un an au Parti Libéral. Mon chef a perdu une certaine crédibilité aux yeux de la population. Il a toujours gardé mon admiration et les gens seront surpris au cours du prochain mandat », a-t-il ajouté.

Michel Bourgeois a également confirmé qu’il ne sera pas candidat pour une autre élection. « Je suis rendu à 72 ans. J’ai une forme qui est exceptionnelle. Je vais laisser ma place à quelqu’un de plus jeune. Je vais continuer à aider les organismes en qui je crois beaucoup », a-t-il commenté.

Du côté du candidat du Parti Conservateur, Jean-Martin Masse, la troisième place fait très mal. « Je suis certainement déçu, je m’attendais à mieux. Les gens votent beaucoup sur la base de la campagne nationale, et c’est ce qui s’est passé ici. La population a mal saisi notre message », a déclaré M. Masse au Lanauweb.

Dans le comté de Joliette, le taux de participation a été de 64,38%.

En collaboration avec Guy Latour