C’est avec fierté que Philanthropie Lanaudière a investi 936 590 $ du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire (FUAC) du gouvernement du Canada pour appuyer des organismes de bienfaisance locaux et des donataires reconnus de notre communauté qui aident des groupes dont la vulnérabilité a été accrue dans la région de Lanaudière.

Le FUAC a soutenu plus de 30 projets différents partout dans la région :

  • 4 000$ investis afin de financer la fondation d’alphabétisation afin d’offrir aux jeunes vivant en milieux défavorisés l’opportunité de maintenir leurs acquis académiques et de continuer de valoriser la lecture auprès des jeunes plus vulnérables et leur famille ;
  • 32 183$ investis afin de financer le Relais Mascouche, un organisme ayant comme mission de soulager la pauvreté en exploitant une banque alimentaire et des jardins communautaires destinés aux personnes à faible revenu, qui pourra désormais assurer le suivi de leurs opérations malgré la pandémie ;
  • 6 500$ investis afin de financer Action Famille Lavaltrie pour continuer de desservir les femmes, les jeunes enfants, les familles à faibles revenus et les personnes vivant de la violence domestique, malgré la pandémie ;
  • 75 000$ investis afin de financer le Centre d’action bénévole Émilie-Gamelin, afin de leur permettre de continuer leur mission qui est de promouvoir et développer l’action bénévole dans les différents secteurs de l’activité humaine en favorisant un espace d’engagement bénévole autour des enjeux (sociaux, communautaires, humanitaires) qui concernent la population de son territoire
  • 10 000$ investis afin de financer le musée d’art de Joliette, pour permettre aux jeunes, qui proviennent en majorité de milieux défavorisés, de participer à un camp de jour estival et ce, malgré la pandémie ;
  • 10 000$ investis afin de financer la Société St-Vincent-de-Paul, afin de fournir de l’aide alimentaire sous forme de bons d’épicerie ou des abonnements aux banques alimentaires dans le Grand Joliette ;
  • 10 000$ investis afin de financer Starlight Children’s Foundation, une fondation venant en aide aux enfants immunodépressifs et à leur famille vivant dans la région de Lanaudière, en offrant chaque semaine des kits de jeux et de soins pour les enfants immunodépressifs ne pouvant sortir dehors en raison des dangers la pandémie ;
  • 55 000$ investis afin de financer Les Cuisines Collectives de Matha, pour aider à répondre aux besoins criants dans le secteur du dépannage alimentaire de Lanaudière, le tout en respectant les critères de distanciation sociale reliée à la pandémie ;
  • 55 000$ investis afin de financer Uniatox, un organisme supportant les personnes souffrant de dépendance et toxicomanie ;
  • 10 000$ investis afin de financer Book Clubs for Inmates, un organisme qui, par l’entremise de clubs de lecture, font la promotion de l’alphabétisation et des compétences prosociales ainsi que de la valeur de communauté afin d’aider les prisonnières dans leur processus de réintégration sociale;
  • 5 000$ investis afin de financer l’Association du Syndrome de la Tourette, permettant de mettre sur pied des groupes de soutien virtuels afin de continuer de venir en aide à ses membres;
  • 4 625$ investis afin de financer l’Atelier Éducatif Petit Mousse, un organisme qui offre des ateliers de stimulation à des enfants de 3 à 5 ans qui présentent un retard dans un ou plusieurs domaines de développement (langagier, moteur, cognitif, social-affectif) ;
  • 14 000$ investis à la Maison Oxygène Joliette-Lanaudière, afin de leur permettre de continuer leur service d’hébergement pour des pères en difficultés et leurs enfants malgré la pandémie actuelle ;
  • 10 000$ investis à La Petite Mission, pour leur permettre de faire l’achat d’une plus grande variété de denrées alimentaires et hygiéniques et de signer un contrat avec un chef cuisinier pour la préparation de plats de base prêt-à-mangés ;
  • 3 200$ investis afin de financer Corporation les enfants de ma rue, pour leur permettre de continuer leurs ateliers éducatifs qui ont pour mission d’aider à bâtir une mentalité positive face à la différence ou aux handicaps chez les élèves du primaire de Lanaudière ;
  • 74 960$ investis afin de financer L’arche Lanaudière, organisme ayant comme mission de s’assurer à ce que les hommes et les femmes, avec ou sans déficience intellectuelle, partagent au sein du Cégep de Lanaudière, un même milieu de vie. Les fonds permettront d’accueillir les personnes ayant une déficience intellectuelle lors de l’ouverture du Cégep et ce, en suivant les nouvelles normes sanitaires ;
  • 75 000$ investis afin de financer Corporation Répit Dépannage Lanaudière, pour leur permettre de donner à nouveau du répit aux familles vivant avec une personne ayant un handicap physique ou intellectuel ou un trouble du spectre de l’autisme ;
  • 10 000$ investis afin de financer le Centre de ressources pour les hommes du sud de Lanaudière, un organisme ayant comme mission d’offrir un lieu d’appartenance, d’expression et de soutien aux hommes qui vivent ou qui sont préoccupés par des problèmes de toutes sortes ;
  • 75 000$ investis afin de financer Moisson Lanaudière, ce qui leur permettra de soutenir la transformation et l’entreposage des aliments, afin de réduire le gaspillage alimentaire et d’augmenter la quantité de denrées redistribuées aux personnes en situation de vulnérabilité via les organismes d’aide alimentaire du territoire ;
  • 11 000$ investis afin de financer le Carrefour Jeunesse Emploi d’Autray-Joliette, afin d’effectuer un réaménagement sécuritaire de leurs locaux dans le but de permettre une reprise de leurs activités régulières dans le respect des nouvelles normes sanitaires émises en raison de la Covid-19 ;
  • 57 350$ investis afin de financer le Carrefour des organismes de Lanaudière, pour permettre la réouverture du carrefour des organismes aux membres, salariés et bénéficiaires des 16 OBNL présents dans le bâtiment ;
  • 75 000$ investis à la Manne Quotidienne, un organisme communautaire ayant comme missions de soulager la pauvreté par le biais d’actions en lien avec la sécurité alimentaire : comptoir alimentaire, repas 7 jours sur 7, livraisons à domicile pour les aînés, atelier de transformation alimentaire, salle d’accueil, etc. ;
  • 56 360$ investis afin de financer Fin de la Faim et leur permettre de développer et adapter leurs services pour faire face à l’augmentation des demandes d’aide alimentaire et respecter les mesures sanitaires liées à la Covid-19 ;
  • 2 300$ investis afin de financer l’Association de la Sclérose en Plaques Lanaudière, afin de leur permettre d’adapter leurs services auprès des lanaudois et continuer d’accueillir et de soutenir les personnes touchées par la sclérose en plaques ;
  • 30 000$ investis au Centre Bénévole Communautaire de Matawinie, leur permettant de faire l’acquisition de matériels informatiques et ainsi pouvoir maintenir et améliorer leurs services lors du contexte de la pandémie ;
  • 50 000$ investis afin de financer le Centre d’action Bénévole de la MRC l’Assomption, pour leur permettre d’offrir un plus grand soutien financier, à plus de 550 élèves lanaudois de niveau du primaire et secondaire, en ce qui à trait aux fournitures scolaires et frais généraux reliés à la scolarité
  • 32 600$ investis afin de financer le Centre de Prévention Suicide Lanaudière dans le but de les aider à poursuivre leur mission, tout en respectant les consignes sanitaires émises par le gouvernement, en vue d’une hausse des demandes de services dû à la fin de la PCU et des difficultés au niveau des stabilités d’emplois en raison de la pandémie.
  • 17 000$ investis afin de financer le Centre de jour Jardins des Étoiles, organisme ayant pour mission de venir en aide aux personnes lourdement handicapées de 18 à 65 ans, après leur scolarisation, en offrant des activités ludiques en centre de jour, un accès à une salle de stimulation sensorielle, de la zoothérapie et de la musicothérapie.
  • 32 997$ investis afin de financer le Milieu d’Intervention et de Thérapie en Agression Sexuelle pour leur permettre d’adapter les locaux selon les contraintes liées à la pandémie : offrir des locaux plus grands et en quantité suffisante pour répondre à la demande de la communauté.
  • 16 015$ investis aux Collatines de l’Épiphanie, distribuer des collations 2 fois par semaine à tous les participants du camp de jour et continuer l’initiative de livraison des paniers de fruits et de légumes et pause repas initiée durant la crise du Covid-19.

Portrait des projets retenus par Philanthropie Lanaudière

La vaste majorité des projets subventionnés touchent le secteur d’activité « développement social et bien-être » : le secteur le plus lourdement affecté par la crise du Covid-19. Dans cette catégorie, il est possible d’y retrouver tous les projets ayant pour but de prodiguer soit des services de soutien aux personnes vulnérables, soit des services de soutien aux bénévoles ou bien du support éducatif et support à l’emploi.

Le deuxième secteur que Philanthropie Lanaudière a fortement encouragé fut celui de l’alimentation. En effet, sachant que la crise au sein du secteur financier et celle dans le milieu de l’emploi ont affectés une énorme partie des populations étant déjà vulnérables, le regain pour les demandes de dépannage alimentaire fut énorme. 30% des fonds d’urgence pour l’appui communautaire distribué dans les Laurentides permettront d’augmenter les banques laimentaires et centre de dépannage partout dans sa région.

Enfin, 20% de l’enveloppe de la FUAC fut distribué dans le secteur d’activité de la santé. Cette partie permettra a de nombreux OSBL lanaudois de continuer d’offir des services de support dans le domaine de la santé physique (soutien aux personnes handicapé, aux enfants immunodépressifs, etc.), mais aussi dans celui de la santé mentale : notamment dans le cas du centre de prévention suicide ou du centre de thérapie pour victimes d’agressions sexuelles.

Philanthropie Lanaudière a pris soin de répartir les fonds reçus de façon la plus juste et équitable possible entre les différentes MRC de Lanaudière, selon les inscriptions reçues au cours de chaque semaine et leur population respectives.

Ainsi, beaucoup de projets subventionnés (45%) sont des projets qui auront une portée régionale plutôt que local : notons par exemple Moisson Lanaudière et carrefour des organismes Lanaudière.

En continuité, MRC Joliette, MRC de Matawanie, MRC de l’assomption et MRC des moulins sont les 4 ayant reçus le plus de fonds : d’abord en raison des nombreuses demandes que ces régions ont soumises, mais aussi de part leur population très affluente.

À noter que MRC Montcalm n’est pas présenté dans ce graphique étant donné qu’aucune demande provenant de cette région ne fut présentée avant l’épuisement des fonds, le 6 juillet 2020.