Accusé d’homicide involontaire, Alexan Moar devra attendre son procès en prison.

C’est ce qu’a décidé la juge Sandra Blanchard, en milieu d’après-midi, le 24 mars, au palais de justice de Joliette. La juge a conclu qu’elle n’était pas convaincue que l’accusé avait la motivation nécessaire de faire une thérapie afin de régler ses problèmes d’alcoolisme et de toxicomanie tel que l’avait suggéré son avocat, Me Denis Barrette.

Rappelons que M. Moar, 29 ans, est soupçonné d’avoir causé la mort d’André Binette. Ce dernier a été retrouvé dans un logement du boulevard Sainte-Anne à Joliette, le 2 mars.

Durant plusieurs heures, les policiers ont cru qu’il s’agissait d’une mort inconnue. En cours d’enquête, la thèse criminelle a fait son chemin.

Moar a été arrêté le 3 mars en fin de journée et avait été formellement accusé le 6. L’accusé possède de nombreux antécédents judiciaires en matière de violence et de bris de probation et de condition.

Lors de l’enquête sur remise en liberté, son premier avocat, Me Robert Loiseau, avait dû se retirer du dossier en raison d’un conflit d’intérêt, ayant déjà un représenté la victime, dans le passé, ainsi qu’un témoin dans cette cause.

Alexan Moar reviendra en cour le 7 avril pour orientation.