Un juge de la Cour du Québec a condamné un jeune homme de 24 ans, à un an de détention, à la suite du décès d’une amie survenu lors d’une balade nocturne en Jeep.

Charles-Hubert Latour, 24 ans, a plaidé coupable, il y a quelques semaines, à des accusations de conduite dangereuse ayant causé la mort de Myriam Belhumeur et blessé trois autres personnes, au palais de justice de Joliette. 

Les faits reprochés à l’accusé sont survenus en juin 2015. Ce soir-là, il faisait la fête avec plusieurs amis dans un chalet situé dans la ZEC des Nymphes, près de Saint-Zénon.

Six personnes ont décidé, au milieu de la nuit, d’aller faire une balade dans le Jeep sans porte et ni toit de l’accusé, qui ne comptait que quatre places.

Lors de l’accident, survenu dans un petit chemin forestier en gravier sans éclairage ni signalisation, aucun des occupants ne portait sa ceinture de sécurité.

Lorsqu’il a perdu la maîtrise de son Jeep, Charles-Hubert Latour roulait à une vitesse entre 40 et 60 km/h., le véhicule a fait un tonneau,

La victime, qui était assise sur la console centrale, n’a eu  aucune chance. De plus, les trois autres passagers ont été éjectés et blessés.

 « Vous avez été l’acteur d’un drame humain hors de proportions », a déclaré le juge Claude Lachapelle, en rendant sa sentence.

En plus de la peine de prison, Charles-Hubert Latour devra se soumettre à une probation d’un an à sa sortie de prison. Il lui sera aussi interdit de conduire tout véhicule moteur durant cette période.