Une ex-enseignante de la Commission Scolaire des Samares (CSS) devra subir un procès pour des gestes de nature sexuelle qui auraient été commis dans le cadre de ses fonctions.

L’accusée de 35 ans était de retour au palais de justice de Joliette, le 4 septembre. La Couronne, représentée par Me Ariane Roy-Drouin, et la Défense, représentée par Me Ginette Gravel, ont convenu de fixer le procès du 18 au 20 décembre prochain.

La jeune femme, qui demeure à l’Assomption, fait face à trois chefs d’accusation soit d’agression sexuelle, contact sexuel et incitation à des contacts sexuels.

Les faits reprochés à l’accusée se seraient déroulés entre le 1er août 2019 et le 1er juillet 2010, à Sainte-Julienne et à L’Épiphanie sur les lieu de travail de l’accusé et à son domicile.

La présumée victime seraient un ancien élève de la CSS, qui avait entre 12 et 13 ans, lorsque les évènements auraient eu lieu.

Alexandra Lauzière a été arrêté par la SQ, le 26 octobre 2017. Dès son arrestation, elle a été retirée de son milieu de travail. Dès sa mise en accusation, en mars 2018, elle a été suspendue sans salaire.

L’accusée doit respecter plusieurs conditions de remise en liberté dont ne plus se trouver au lieu de travail ou au lieu de l’école de la victime alléguée.