Le trentenaire soupçonné d’être à l’origine d’une poursuite policière à Sainte-Geneviève-de-Berthier, le 8 août dernier, restera derrière les barreaux jusqu’à son procès.

Sébastien Blanchette, 37 ans de Chambly, était de retour au palais de justice de Joliette, le 14 août, pour son enquête sous remise en liberté. Par la voix de son avocat. Il a annoncé au juge Claude Lachapelle qu’il renonçait à demander un cautionnement.

Blanchette fait face à sept chefs d’accusation soit conduite dangereuse, fuite, recel, possession de carte crédit contrefaite, vol d’essence et deux bris de probation.

Vers 11h30, le 8 août dernier, les policiers de la SQ, du poste de la MRC de d’Autray, ont voulu intercepter un véhicule sur l’autoroute 40 au kilomètre 141. Le conducteur a refusé de s’immobiliser et une courte poursuite s’est enclenchée.

« Le tapis à clous a été nécessaire. Le véhicule suspect a fait une embardée un peu plus loin », avait expliqué la sergente Hélene Nepton, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le conducteur, dont son permis de conduire était expiré, avait alors été arrêté.

Sébastien Blanchette reviendra en cour le 3 septembre prochain pour la suite des procédures.