L’homme soupçonné d’avoir tué Chloé Bellehumeur-Lemay, le 1er juillet 2018 à Saint-Gabriel-de-Brandon, subira son procès devant jury au printemps 2021.

Daniel Arsenault, 54 ans, aussi de Saint-Gabriel-de-Brandon, était de retour devant la Cour supérieure, le 17 janvier pour connaître la date de son procès.

Devant la juge Johanne St-Gelais, la Couronne et la Défense ont convenu que six semaines d’audiences seraient nécessaires pour l’audition de la preuve à partir du 3 avril 2021. Le procureur du Directeur des Poursuites Criminelles et Pénales dans ce dossier, Marc-André Ledoux, prévoit faire entendre une vingtaine de témoins lors de ce procès.

Rappelons qu’au terme de son enquête préliminaire, le juge Bruno Leclerc l’avait cité à procès sous des accusations de meurtre prémédité et deux chefs d’incendie criminel.

La preuve dévoilée à l’enquête était assortie d’une ordonnance de non-publication. Daniel Arsenault, est détenu préventivement depuis son arrestation, le 2 juillet 2018

Rappel des faits

Rappelons que les services d’urgence avaient été appelés pour un incendie au resto-bar 239 situé sur l’avenue du Parc, vers 3h30, le 1er juillet. 2018.

La victime dans cette affaire, Chloé Bellehumeur-Lemay, 22 ans, originaire de Berthierville, a été retrouvée inanimée lors d’un incendie du resto-bar 239 où elle occupait un poste de serveuse.

Les flammes ont débuté vers 3h30 dans l’édifice de deux étages. « À l’arrivée des pompiers, ceux-ci ont retrouvé le corps inanimé de la dame. Des manœuvres ont été effectuées mais malheureusement, la jeune femme a succombé à ses blessures », avait expliqué le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Selon TVA Nouvelles, le corps de la jeune femme décédée portait des marques de violence. Un vol pourrait être le mobile du meurtre toujours selon TVA Nouvelles.

Le feu a été rapidement maîtrisé mais les dommages étaient assez importants. Un logement se trouvant au deuxième étage de l’établissement licencié a été complètement détruit.

Selon le service des incendies de la MRC de d’Autray, l’incendie pourrait avoir pris naissance dans la cuisine. En tout, 35 pompiers ont combattu l’incendie.

incendie criminel, Daniel Arsenault, meurtre, Chloé Bellehumeur-Lemay

Photo d’archives Jean-Marc Poulin