Un présumé pédophile qui aurait leurré plusieurs adolescentes et qui auraient commis plusieurs infractions en matière de pornographie juvénile devra attendre son procès en prison

Jean Guévremont-Morin, 35 ans, de Saint-Charles-Borromée, a été arrêté pour deux bris de condition, le 27 septembre dernier

Selon la dénonciation, il aurait eu en sa possession ou utilisé un ordinateur alors que c’était interdit ainsi que d’avoir utilisé internet ou tout autre service numérique.

Au terme d’une enquête sur remise en liberté qui s’est tenue le 7 octobre au palais de justice de Joliette, le juge Claude Lachapelle a ordonné son incarcération pour le reste des procédures.

À l’été 2018, il avait été arrêté une première fois et avait été accusé de leurre informatique et d’avoir possédé, distribué et accédé à de la pornographie juvénile ainsi que d’avoir transmis du matériel pornographique à un mineur.

À la suite de l’analyse de son ordinateur qui avait été saisi lors d’une perquisition, le Directeur des Poursuites Criminelles et Pénales a autorisé le dépôt de 39 chefs d’accusation soit d’avoir exhibé ses organes génitaux à un groupe de personnes de moins de 16 ans, de deux chefs de possession de pornographie juvénile, de deux chefs d’accession à de la pornographie juvénile, de deux chefs de distribution de pornographie juvénile, de deux chefs de production de pornographie juvénile, de deux chefs d’incitation à des contacts sexuels, de 11 chefs de rendre du matériel sexuellement explicite ainsi que de 17 chefs de leurre informatique.

Le dossier reviendra en cour le 4 novembre pour orientation.