Un quadragénaire qui a été reconnu coupable d’avoir séquestré une jeune femme à Saint-Jean-de-Matha, à la fin avril, passera les deux prochaines années en prison.

Au terme de son procès qui a eu lieu au début d’août dernier, Francis Mayer, 40 ans, avait été déclaré coupable de séquestration, de menace de mort et de bris de probation.

Le juge Normand Bonin a entériné, le 31 octobre, une suggestion commune entre la Couronne, représentée par Me Marie-Êve Sasseville, et la Défense, représentée par Me Véronique Talbot.

Le 23 avril dernier, le suspect aurait donné rendez-vous à  la victime dans un chalet du Chemin du Lac Noir à Saint-Jean-de-Matha.

La victime avait tenté de quitter les lieux durant la nuit mais le suspect l’a retenu contre son gré. Après avoir réussi à s’enfuir, la jeune femme de 22 ans s’est réfugiée dans une résidence. Francis Mayer aurait pris la fuite à pied.

La Sûreté du Québec avait émis un mandat d’arrestation contre lui mais ce n‘est que le 6 juin que les policiers ont finalement pu l’arrêter.

L’accusé, qui est détenu depuis son arrestation, devra aussi se soumettre à une ordonnance de probation de trois ans avec plusieurs conditions à respecter.