Le procès d’un octogénaire soupçonné d’avoir commis plusieurs gestes de nature sexuelle s’est ouvert aujourd’hui, le 12 février, au palais de justice de Joliette.

Jean-Claude Gravel, 81 ans, fait face à neuf chefs d’accusation soit d’avoir attenté à la pudeur, d’agressions sexuelles sur des mineures, d’attouchements sexuels sur des mineures et d’incitations à des contacts sexuels.

Il avait été arrêté en juin 2017 à son domicile de Saint-Félix-de-Valois par les policiers du poste de la MRC de Matawinie de la Sûreté du Québec.

Les événements se seraient produits dans la région de Saint-Jean-de-Matha, entre 1982 et 1995, sur des victimes qui étaient mineures à l’époque.

Jean-Claude Gravel habitait au village de St-Jean-de-Matha à l’époque et possédait un chalet au Lac Vert de la même municipalité.

Le procès doit durer durant trois jours devant le juge Normand Bonin au palais de justice de Joliette.