Un homme qui était recherché pour avoir enlevé et séquestré une jeune femme à Saint-Jean-de-Matha, à la fin avril, a été reconnu coupable de trois chefs d’accusation.

Au terme de son procès qui a eu lieu les 5, 6 et 9 août dernier, au palais de justice de Joliette, le juge Normand Bonin, a déclaré Francis Mayer, de Saint-Jean-de-Matha, coupable de séquestration, de menace de mort et de bris de probation. Le juge l’a cependant acquitté d’harcèlement criminel et d’enlèvement.

Le 23 avril dernier, le suspect aurait donné rendez-vous à  la victime dans un chalet du Chemin du Lac Noir à Saint-Jean-de-Matha.

La victime aurait tenté de quitter les lieux durant la nuit mais le suspect l’aurait retenu contre son gré. Après avoir réussi à s’enfuir, la jeune femme de 22 ans se réfugie dans une résidence. Francis Mayer aurait pris la fuite à pied.

La Sûreté du Québec avait émis un mandat d’arrestation contre lui mais ce n‘est que le 6 juin que les policiers ont finalement pu l’arrêter.

Au terme du verdict de culpabilité, la Couronne et la Défense,  représentée par Me Marie-Eve Sasseville (Couronne) et Me Mia Mannonchio (Défense) ont demandé la confection d’un rapport présentenciel.

Francis Mayer, maintenant âgé de 40 ans, est détenu depuis son arrestation. Il reviendra en cour le 4 octobre prochain pour les plaidoiries sur la peine à imposer.