Une résidente de Mascouche a été formellement accusée, ce matin (17 février), en lien avec un accident de la route qui a fait un mort dans la nuit du 8 novembre dernier à Saint-Roch-de-l’Achigan.

Stéphanie Tanguay, 35 ans, a brièvement comparu devant le juge Jean Roy pour faire face à deux chefs d’accusation soit de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et conduite avec plus de 80 milligrammes causant la mort.

Les faits reprochés à la mascouchoise se seraient déroulés  vers 3h45 du matin. Ce sont des passants ont retrouvé un véhicule accidenté sur le chemin de la ligne Mercier. « Pour une raison encore inconnue, le véhicule a quitté la chaussée pour terminer sa course dans le fossé », avait alors expliqué une porte-parole de la Sûreté du Québec.

Transportée dans un centre hospitalier, la passagère, Jasmine Charette, infirmière à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, avait succombé à ses blessures. Pour ce qui est de la conductrice, Stéphanie Tanguay, celle-ci s’est retrouvée dans un état critique et on a craint pour sa vie.

Les deux jeunes femmes revenaient d’une soirée pour souligner l’anniversaire de Mme Tanguay.

La SQ avait alors amorcé son enquête afin de déterminer les causes de cet accident. Un prélèvement sanguin avait été effectué sur la conductrice.

Un reconstitutionniste s’était aussi rendu sur les lieux afin de procéder aux expertises nécessaires.

Lors de sa comparution, Mme Tanguay peinait encore à se déplacer.

Le dossier a été reporté au 12 mai pour orientation.