Mi-session parlementaire de Yves Perron : « Un terrifiant travail constructif! »

Photo courtoisie

Le député de Berthier-Maskinongé n’a pas cessé de travailler depuis le début de la rentrée. Plusieurs dossiers l’ont gardé bien occupé, en premier lieu celui du report du remboursement du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Qu’il s’agisse d’entreprises agricoles, de restauration ou encore de détail, plusieurs devront mettre la clé à la porte si le gouvernement n’agit pas rapidement. Signalant que les PME sont l’essence même des économies locales, le député a demandé à de nombreuses reprises en période de questions davantage de flexibilité pour les entrepreneurs dans le remboursement de leur prêt lié au CUEC, notamment par des assouplissements quant à la date de remboursement ou par la possibilité d’ententes de paiements.

« Jour après jour, semaine après semaine, mes collègues et moi questionnons le gouvernement à ce sujet. Nous ne lâcherons pas le morceau, comme dans le cas d’un programme d’urgence pour nos maraîchers qui ont vu leurs champs inondés cet été », avise le député bloquiste.

Le dossier de l’édition génomique a aussi été assez prenant avec le dossier de la Tiger Team, dévoilé par Radio-Canada. En effet, la proximité entre le gouvernement fédéral et CropLife, a fait sourciller le député. Il avait dénoncé au printemps dernier la décision de l’ex -ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire de ne pas encadrer cette technologie avec un registre gouvernemental obligatoire et de laisser l’industrie s’autogérer.

« Je suis retourné à la charge en demandant au ministre MacAulay un processus de révision de la politique sur l’édition génomique avec un comité réellement indépendant. Il est inconcevable que l’on continue de construire la politique du gouvernement sur cette technologie sur une fondation coulée par des personnes travaillant pour leurs propres intérêts », explique Yves Perron.

Un autre avancement a aussi été réalisé en ce qui a trait aux aînés. Effectivement, le projet de loi bloquiste d’Andréanne Larouche visant à augmenter les pensions de vieillesse à partir de 65 ans a passé le test de la 2e lecture à la Chambre des communes.

« Seuls les Libéraux auront voté contre le projet de loi. Avec l’appui du reste de la Chambre, nous sommes optimistes de voir le projet de loi passer l’épreuve du comité et de la 3e lecture bientôt. Les 2 classes d’aînés seront bientôt chose du passé! », conclut le député.

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette