La session parlementaire vient de se terminer et c’est le temps des bilans. Comme l’explique Luc Thériault, « Le Bloc a entamé l’année en menant des combats importants pour le Québec et en déposant sept projets de loi. Il a fait adopter à l’unanimité une motion réclamant du gouvernement la bonification des prestations de maladie de l’assurance-emploi de 15 à 50 semaines pour soutenir les personnes souffrant de maladies graves comme le cancer, il a négocié et obtenu une protection accrue pour l’aluminium du Québec (qu’Ottawa avait abandonné dans la négociation de l’ACEUM), et présenté un projet de loi pour la protection de nos producteurs agricoles et d’éviter de nouvelles brèches dans la gestion de l’offre pour les producteurs laitiers. Le Bloc a aussi déposé un projet de loi afin que nos paliers de gouvernance ne se fassent plus imposer la volonté du fédéral en ce qui a trait à l’aménagement du territoire et de l’environnement, une situation anormale qui bafoue les volontés des communautés locales comme dans le dossier de l’aérodrome de Saint-Roch-de-L’Achigan. Quant à moi, j’ai déposé mon projet de loi visant à modifier la Loi sur le multiculturalisme canadien pour la rendre inapplicable au Québec et que nous puissions décider de nous-même de notre modèle d’intégration, basé sur la protection de la langue française, l’égalité des sexes et la séparation de l’État et de la religion. »

Luc Thériault souligne que, à l’approche de la pandémie, le Bloc a rapidement été proactif. Il a notamment demandé la fermeture des frontières canadiennes et proposé des mesures d’aide financière pour les gens et les entreprises. Il s’est aussi affairé à venir en aide à la population québécoise en créant une cellule de crise pour rapatrier les gens pris à l’étranger et pour répondre aux questions des citoyens et des entreprises. « Je suis particulièrement heureux du travail accompli depuis janvier. J’ai travaillé d’arrache-pied au Comité permanent de la Santé à interroger des scientifiques, des experts en santé publique et des intervenants de première ligne pour trouver des solutions à cette crise sanitaire. Dans Montcalm, nous avons aidé à rapatrier des personnes en provenance de l’Espagne, l’Inde, Dubaï, l’Afrique du Sud, le Guatemala, l’Algérie, le Mexique, le Maroc et la République Démocratique du Congo, soutenu près de 200 citoyens et citoyennes par rapport à la PCU, l’assurance emploi, les revenus aux aînés et aux personnes handicapées, et aidé 58 entreprises locales. Et le travail continu ! » mentionne le député bloquiste.

Durant le plus fort de la crise, les batailles ont été nombreuses et le demeurent encore. Pendant la crise, comme aucun parti ne pouvait déposer de projet de loi sans que ce soit en lien direct avec la Covid-19, le Bloc n’a pas pu voter l’augmentation de la pension de vieillesse comme il le voulait à la base. Pour soutenir les aînés, il a donc exigé un soutien financier qui leur était dédié, et continu à exiger qu’il devienne permanent !

En ces temps de déconfinement, ce qui est essentiel pour le député de Montcalm, c’est de permettre à son comté de reprendre du mieux économiquement et socialement, de façon sécuritaire et durable. Ça passe par l’achat local et l’emploi. D’ailleurs, avec le programme Emploi Été, c’est plus de 159 jeunes qui sont à pied d’œuvre, pour un total d’aide financière allouée de 652 294 $. « Comme vous pouvez voir, on n’a pas chômé ! On a travaillé de façon acharnée pour vous aider à passer à travers la crise et faire face à de nombreux défis ! J’ai hâte de revenir à l’automne pour continuer de défendre vos intérêts et vous représenter. En attendant, mettez un masque et n’oubliez pas de pratiquer la distanciation sociale. Je veux vous revoir en santé ! »a conclu Luc Thériault.