L’Unité de gestion de Lanaudière du Ministère des Ressources naturelles et des Forêts a reçu de la visite

Photo courtoisie

Une quarantaine de personnes, dont plusieurs enfants, se sont présentées au bureau de Sainte-Émélie-de-l’Énergie afin de faire valoir leurs inquiétudes par rapport aux coupes forestières abusives et exprimer leur solidarité avec les communautés Atikamekw et Innues qui se battent en ce moment pour faire valoir leurs droits et protéger les forêts.

Les personnes présentes se sont installées pendant plus d’une heure dans les bureaux du ministère, afin de tenir une assemblée populaire et se faire entendre. En quittant, le groupe a remis la lettre suivante :

Votre ministère prétend que « le développement économique responsable » est au cœur de votre action. Nous considérons que la gestion actuelle des forêts par le ministère est complètement irresponsable dans le contexte d’urgence climatique! La forêt n’est pas qu’une ressource à exploiter, mais garante de notre avenir, des besoins des générations futures de vivre dans un environnement sain. Comme le dit Léo, 11 ans, «Nous avons besoin de la forêt pour vivre! »

Votre ministère détient un savoir scientifique qui devrait être mis au service de la société québécoise. Dans une perspective de « développement cohérent et responsable des ressources », nous sommes en droit de nous attendre à ce que la gestion des ressources naturelles du Québec se fasse en collaboration avec les communautés locales et autochtones. Les peuples autochtones ont démontré à travers le monde que les territoires qu’ils protégeaient sont mieux préservés que tout ce que les États et les entreprises sont capables de faire.

Près de nous, les gardiens et gardiennes Atikamekw protègent activement leur territoire en tentant d’appliquer un moratoire sur les coupes forestières et l’extraction de ressources naturelles, décrété en novembre 2021. Cette déclaration a été ignorée par le gouvernement. Les violations répétitives des soi‐disant «ententes d’harmonisation» sur des plans de coupes imposés par la force les ont poussés à la résistance. Depuis l’hiver 2022 les familles de Manawan se mobilisent face aux coupes forestières abusives. À Wemontaci, des familles maintiennent aussi un blocus routier suite à des ententes bafouant leurs droits territoriaux.

Voici leurs mots :

« Le territoire a trop de plaies à panser après des décennies de coupes abusives. Un moratoire de 5 ans sur les coupes forestières et l’extraction est un minimum vital. »

Un peu plus au Nord, le Collectif Mashk Assi estime que plusieurs opérations de l’industrie forestière sur le Nitassinan, leur territoire, sont illégales puisque les familles gardiennes du territoire n’aurait pas été consulté, tel que le prévoient leurs droits millénaires : « En détruisant nos forêts, vous détruisez notre milieu de vie et vous violez notre droit de léguer notre territoire, notre identité, et notre mode de vie ancestral aux générations futures. »

Au Canada, les Premières Nations, les Inuit et les Métis ont des droits particuliers garantis par l’article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982, selon lequel les droits existants, tant ancestraux qu’issus de traités, des peuples autochtones sont reconnus et confirmés. Les tribunaux canadiens, grâce à plusieurs arrêts, ont établi l’obligation de consulter et, s’il y a lieu, de s’adapter aux besoins des Autochtones. De plus, la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones définit des droits territoriaux, notamment par l’article 26 (Droit de posséder, d’utiliser, de développer et de contrôler les terres, territoires et ressources). Elle mentionne également la nécessité d’un consentement libre, préalable et éclairé des peuples autochtones sur tout ce qui porte atteinte à leurs terres ou à leurs droits.

Dans le contexte d’urgence climatique et de biodiversité, nous devons les écouter et les soutenir. Les peuples autochtones ont démontré leur efficacité à le protéger pour nous assurer un avenir à tous et toutes. Ce que, visiblement, votre gouvernement et les entreprises n’ont aucunement l’intention de faire.

Dernières nouvelles:

Partenaires:

Gouttière Lanaudière
Comment investir ?
Financement de Bateau
Nouvelles des Laurentides
Côte à côte 6 places
Tracteur Lovol
LeQuebec.net
VTT CFMoto
VTT ATV Argo
VTT Segway
Zone Récréatif
Maquillage Permanent
Nettoyage de drain
Savonnerie Artisanale Joliette