Luc Thériault, député de Montcalm, continuera le travail qu’il a déjà commencé pour faire progresser les dossiers importants pour la santé des Québécoises et des Québécois, non seulement à titre de député, mais à titre de vice-président du comité permanent de la santé.

Réélu par ses pairs le 9 octobre dernier, monsieur Thériault se dit heureux de pouvoir contribuer activement aux travaux de ce Comité qui est d’autant plus primordial en période de pandémie.

« Les défis qui m’attendent sont gigantesques, mais je serai bien placé pour défendre les intérêts du Québec et mettre en avant nos solutions en santé ».

La liste des priorités à discuter au Comité est longue : l’augmentation des transferts en santé à 35% sans condition, avec indexation annuelle de 6%, financer adéquatement la recherche fondamentale, examiner les conséquences réelles sur la vie des patients atteints de maladies rares et sur l’écosystème des sciences de la vie des nouvelles lignes directrices du Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB), et continuer de questionner les actions du gouvernement fédéral face à la pandémie de Covid-19.