Réunis en assemblée générale le 14 juillet 2021, les employés de la MRC de Montcalm ont unanimement voté en faveur d’un mandat de grève incluant la grève générale illimitée.

La convention collective est échue depuis décembre 2018. Ce sont les municipalités qui donnent les mandats à la MRC pour régler la négociation. De toute évidence, les élus des villes considèrent acceptable de donner de bonnes augmentations aux cols bleus et aux cols blancs de leur municipalité respective, mais ne jugent pas nécessaire d’améliorer les conditions à la même hauteur pour les gens qui œuvrent à la MRC de Montcalm. Ajoutons qu’ils exigent une convention collective d’une durée de 9 ans et que la rétroactivité sur les salaires n’est pas réglée non plus.

Roulement de personnel élevé, difficulté d’attraction pour les postes vacants et une évidente difficulté de rétention. La MRC de Montcalm vit d’importants défis et une bonne convention collective pourrait grandement aider dans le processus.

Pour le président du syndicat, Maxim Douville, il est regrettable d’en arriver là. « Ça suffit le deux poids, deux mesures. Comment les maires des municipalités de la MRC Montcalm peuvent-ils consentir à des conditions de travail dans leurs villes, qu’ils refusent de nous donner. C’est gênant ! ».

Le syndicat pourrait déclencher la grève au moment jugé opportun.

« Il est temps que le comité d’élus responsable du dossier donne les mandats nécessaires au comité patronal de négociation pour régler à la satisfaction des parties », ajoute Maxime Douville, le président du syndicat.

Pour la présidente du Conseil central de Lanaudière – CSN, Patricia Rivest, « il devient urgent que les élus écoutent les besoins des travailleuses et des travailleurs de la MRC de Montcalm. Ces femmes et ces hommes donnent des services à la population et méritent de bonnes conditions de travail. Nous souhaitons un règlement, mais si le syndicat décide de recourir à la grève, il aura tout le soutien de la CSN dans la lutte ».

Le syndicat compte 20 membres qui œuvrent dans les postes suivants :

Secrétaire / agent de bureau, commis comptable, répartiteur, agent d’aide au financement, agent de projet en transport et vie communautaire, archiviste, greffier suppléant et juge de paix, agent de développement culturel et touristique, agent de projet, chargé de projet patrimoine immobilier, coordonnateur en environnement, responsable des cours d’eau et de la géomatique et conseiller aux entreprises.